Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 28/06 9h52

Despot Housewives sur Planète à partir du 20 septembre.

DESPOT HOUSEWIVES : série documentaire inédite consacrée aux femmes de dictateurs. A découvrir chaque semaine du 20 septembre au 18 octobre 2015 sur Planète+.

 

Destins croisés d’épouses d’autocrates ou de despotes sanguinaires, réparties en 5 grandes familles, 5 épisodes où se mêlent amour, gloire et terreur.

- Les grandes dépensières

- Les impératrices Rouges

- Les cuisinières dans la terreur

- Les illusionnistes

- Les reines sans couronne

 

Nombre de films ont pour sujet les régimes dictatoriaux de notre planète, rares sont ceux qui évoquent le rôle des épouses des autocrates qui les président. Sous un angle original, l’un des objectifs de cette série est de mieux comprendre des réalités historiques méconnues. Pour la première fois, des épouses d’autocrates ou de dictateurs, ont accepté de participer à une série documentaire en ouvrant les portes de leur nouvelle vie. Les rôles et responsabilités de ces « femmes de despotes » sont mis en lumière. Retraçant en contre-point les itinéraires bouleversés des premières dames des révolutions arabes, cette série documentaire unique a nécessité cinq années de tournage.

 

La série DESPOT HOUSEWIVES se veut un document de référence à ce jour jamais réalisé sur les cinq familles de femmes de dictateurs et les types de régimes qu’elles incarnent. Tous les épisodes se déroulent sous forme d’un décryptage de l’histoire et non une investigation, qui pour la première fois, se fera sous le prisme des épouses de ces dictateurs ou autocrates, afin d’apporter un angle nouveau et mieux comprendre ce qui s’est vraiment passé.

 

Chaque épisode repose sur une même architecture :

- Un personnage fil conducteur incarnant cette famille de femmes de dictateurs. Nous découvrirons en introduction du film sa nouvelle vie, son univers et ce qui a fait sa force lors de ses heures de gloire.

- Les éléments de grandeur et de décadence pour trois grandes décennies ou génération de femmes seront mis en lumière. Par exemple : « Les années 70-80 » « Les années 1990-2000 » « Le nouveau millénaire ». Les abus et la chute liés au personnage fil conducteur sont présentés en parallèle avec les autres femmes de sa génération.

- La conclusion interroge les notions de justice et impunité. Comment affrontent-elles, toutes générations confondues, les tribunaux après la chute de leur mari et comment-ont elles, pour beaucoup d’entre elles, pu échapper à la justice ?

 

Afin de donner une cohérence au sujet avec la durée du film, certains éléments d’informations sont récurrents pour chaque femme :

- Une « carte d’identité des régimes auxquels elles appartiennent » présentée de façon factuelle : la particularité géographique du pays, les grandes dates et les éléments majeurs liés au régime de leur mari : l’arrivée au pouvoir, la dérive, le nombre de victimes, un ou deux chiffres en terme de bilan.

- La voix du réalisateur intervient en voix off de deux façons dans le film. Il dialogue avec les personnages. Il donne pour chaque femme un point de vue sur la situation telle quelle a été vécue lors des tournages ou au grès des différentes rencontres. Cette interprétation en voix off du réalisateur offre une meilleure contextualisation de la trajectoire des personnages.

- Une narration « classique » accompagne un décryptage des faits historiques.

- Une version contradictoire, des proches (membres de la famille, amis) propose une autre facette du personnage. Des opposants (victimes du régime, avocats spécialistes du dossier …) nous éclairent sur la réalité des faits.

- Des images d’archives sont utilisées comme des témoignages de l’Histoire. Elles viennent attester des faits relatés. Ces archives offrent une contextualisation aux atrocités perpétrées par les pires régimes du monde moderne.

Despot Housewives sur Planète à partir du 20 septembre.

Idée originale & réalisation, Joel Soler.

Produit par Jan Vasak.

Narration : Leila Kaddour-Boudadi Nick Haughton.

Commenter cet article

Adama 27/09/2015 22:57

Monsieur Soler,
Veuillez respecter la présomption d'innocence du couple Gbagbo.
Cela est tout simplement honteux de votre part.
Je rappelle que M. Gbagbo attend d'être jugé par la CPI et que son épouse est réclamé par la CPI également.