Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 21/06 10h20

Fête de la Musique : Fête du Métal la nuit prochaine sur France 4.

Ce dimanche 21 juin 2015 dès 23h30 : Pour la Fête de la Musique, et les 10 ans du Hellfest, France 4 vous plonge dans la METALSPHERE avec 2 documentaires inédits, d'une durée de 52 minutes chacun.

 

Un Monde de Metal

Réalisateur : Olivier Richard

En moins de 50 ans, la musique metal a conquis la terre. Heavy, Thrasch, Speed, Death, Doom, Extreme, Black… La fertilité du metal est sans égale. Ce courant musical né dans les pays anglo-saxons a réussi à s’implanter sur les 5 continents avec une facilité étonnante. Pour essayer de comprendre ce phénomène, Olivier Richard est parti à la rencontre des métalleux des 2 hémisphères.

Le voyage commence en Inde, à Mumbai, avec les membres de Cosmic Infusion (black metal) et Demonic Resurrection (death metal). Direction Taipei à Taiwan pour rencontrer les groupes Bazöoka (trasch metal) et Chtothnic (orient metal) dont le chanteur a fondé un parti politique indépendantiste. Changement de décor et de continent au Brésil à Manaus. La capitale de l’état d’Amazonas compte de nombreux groupes de metal, beaucoup chantent en anglais comme Nekrost (thrash), Shadows Of Silence (death), Evil Syndicate (brutal death) et Mystical Vision (thrash / death). Ce n’est pas le cas des Amérindiens de Brutal Exuberância qui chantent en portugais les malheurs de leur peuple.

L’étape suivante vous mène en Afrique, la dernière frontière du metal. Rendez vous à Nairobi au Kenya avec les nouveaux maîtres du riff Last Year’s Tragedy (metalcore), Rash (classic hard rock) et Mortal Soul (metalcore). Pour finir, Canakkale en Turquie pour la 3ème édition du Persian Rock and Metal Festival. Cet événement hors du commun rassemble plusieurs groupes venus du Moyen-Orient, Turquie, Liban, Iran, Israël et Dubaï. Unis par leur amour du metal les groupes tels que Phenomy (Liban), Arallu (Israël) et Master Of Persia (Iran) se retrouvent en terrain neutre pour faire la fête et rêver d’un monde sans guerre.

 

A l’Est de l’Enfer

Réalisateur : Matthieu Canaguier

Surabaya. Chaos urbain, labyrinthe de fer et de béton. Au coeur de la ville, toute une génération de jeunes Indonésiens se cherchent, se révoltent et se rassemblent autour d’une musique underground et controversée : le Black Metal. Ce mouvement a été réinventé par les groupes locaux : les codes du black metal occidental se mêlent aux croyances indonésiennes.

Sur scène, les maquillages et les tatouages des musiciens, l’hystérie du public et les rituels subversifs des chanteurs font des concerts de véritables cérémonies païennes.

Suivez les destins croisés de 3 membres de cette scène : Tony, à la fois bête de scène et homme d’affaire underground avisé ; Eric, le vétéran ; et Andung, mystique et solitaire. A travers leur parcours, leur vie quotidienne et leurs activités découvrez une musique vivante, cathartique, à la fois, blasphématoire et sacrée. Un genre qui rassemble de nombreux jeunes Indonésiens autour d’une esthétique, d’un mode de vie et d’une véritable foi.

 

Crédit photo © Sombrero and Co.

Commenter cet article