Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 03/06/2015 10H50

Un soir à la Tour Eiffel ce 3 juin : niveau des profs, mercato TV, avocats.

Nouveau numéro d'Un soir à la Tour Eiffel ce mercredi 3 juin à 22h35 sur France 2.

Un magazine présenté par Alessandra Sublet. Rédaction en chef : Fabrice Pierrot. Produit par Troisième Oeil.

Alessandra Sublet reçoit Michèle Laroque et Isabelle Nanty. Accompagnés de nombreux invités,elles débattront autour de sujets d’actualité :​

► Les profs sont-ils des cancres ? A quelques jours du bac, on se pose souvent la question du niveau des élèves, mais plus rarement de celui des profs. Y-a-t-il un tabou ? Les profs sont-ils prêts à entendre la critique et à se remettre en question ? Avec notamment Daniel Picouly, Stéphane Furina, auteur de Pire que les élèves aux éditions Pôle Nord, Nicole Ferroni et Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa.

► Avocats : comment défendre l’indéfendable ? Chaque fois qu’un grand criminel doit être défendu se pose la question de la difficulté d’avoir à les défendre. Même si toute personne doit être défendues, quelles sont les questions morales que se posent les avocats, comment ils les affrontent, dans quels cas peuvent-ils refuser ? Avec notamment Stéphane Bourgoin, auteur de La Bible du crime aux éditions de la Martinière et les avocats, Marie-Alix Canu-Bernard et Victor Zagury.

► Mercato : Au jeu des chaises musicales, on ne perd pas toujours … pour toujours. Comme chaque année, le mercato télé laisse certaines stars sur le carreau… Cette fin de saison ne faillit pas à la règle. Mais l’expérience et la profusion de nouvelles chaînes permet souvent de rebondir après une traversée du désert. Avec notamment Sophie Favier, Danièle Gilbert, Séverine Ferrer et Bernard Montiel … ​ ​

Les 2 chroniqueurs : Alba Ventura et Philippe Vandel. Et toujours la revue de presse d’Alex Vizorek, “Alex a lu” !

Crédit photo © Benjamin Decoin - France 2.

 

Commenter cet article

DELEAU Michel 08/06/2015 09:00

Passionnant ! Merci de relayer et de partager le délit de calomnie en bande organisée dont mon fils a été victime dans le collège de la Fontaine aux Bergers à Ollainville.
Suivre le lien : https://www.facebook.com/pages/Rectorat-des-nuls/820393838050153?fref=ts

elodie 04/06/2015 13:59

Une émission sur les profs avec aucun prof sur le plateau... Des gens qui n'ont aucune conscience de la réalité de l'enseignement aujourd'hui. S'entendre dire qu'on est juste mauvais, sans autorité, que c'était mieux avant... Non mais ça va deux minutes ! C'est incroyable ce qu'on balance aux profs aujourd'hui, est-ce que ça viendrai à l'idée de faire une émission appelée : "Les policiers, tous incompétents ?" !! C'est insultant. Certe il y a des mauvais enseignants, tout comme il y a des incapable dans tous les corps de métiers. Mais il y en a aussi des extraordinaires, qui font tout pour leurs élèves. Si les profs étaient mieux avant, les journalistes aussi.

Coralie 04/06/2015 13:04

Pourquoi la situation des professeurs des écoles primaires n'est-elle jamais abordée? Conditions, début de carrière à 1200 euros net après 6 ans d'études, préparation de toutes matières confondues, et un besoin crucial de reconnaissance minimale de la part des parents et de la société au vu des conditions de travail... Il serait vraiment utile de se pencher sur l'ensemble du corps professoral et non les seuls agrégés...

Françoise 03/06/2015 23:16

Je suis suis d'accord avec ce commentaire,les invités se comportent comme l'éducation nationale...

CLB 03/06/2015 23:03

déçu car les invités n'osent pas aborder le sujet. Il existe de mauvais profs, c'est un fait, ce n'est pas discutable! que fait-on pour que ces profs cessent de sévir?

Gigi 04/06/2015 12:05

Oui il existe de "mauvais" profs mais c'est une minorité. La majorité se dévoue à son travail et aux élèves. Vous oubliez ou ignorez que beaucoup d'élèves sont de plus en plus irrespecteux et paresseux. Ils ne rendent pas leurs DM mais contestent leurs notes, ils sèchent les cours, ils trichent sur leur smartphone, disent ce qu'ils pensent sans retenue ni politesse mais n'acceptent pas qu'on leur réponde ... et sont soutenus par les parents ! Ce n'est pas l'Education nationale qu'il faut réformer mais l'éducation que beaucoup de parents ne donnent pas à leurs enfants. La violence verbale règne dans certains lycées et les profs sont démunis, croyez-en mes 30 ans d'expérience, je ne sais pas où on va mais c'est la cata !