Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 20/07/2015 12H

Deux grands films d'Ingmar Bergman ce lundi sur ARTE.

Dès ce lundi, diffusion d'un (petit) cycle INGMAR BERGMAN : trois films en version restaurée, proposés aux téléspectateurs d'ARTE. Ce 20 juillet, deux perles dès 20h50, Fanny et Alexandre puis Les fraises sauvages. Lundi prochain : Scènes de la vie conjugale.

 

FANNY ET ALEXANDRE (20h50)

Noël 1907, en Suède. La famille Ekdahl au grand complet se réunit autour de la matriarche Helena pour réveillonner dans l’opulence et la bonne humeur. Quelque temps plus tard, l’un des fils, Oscar, s’effondre lors d’une répétition de Hamlet. Il succombe peu après, laissant derrière lui sa femme et leurs deux enfants, Fanny et Alexandre. Emilie se remarie avec l’évêque luthérien Edvard Vergerus, qui l’a aidée à surmonter la disparition de son époux. Alexandre entre alors en opposition avec son beau-père...

"Flamboyants mystères Initialement conçue pour la télévision, cette fresque familiale met en scène la confrontation de deux mondes : les intérieurs cossus de la maison Ekdahl, qui abritent des fêtes invraisemblables, entredébauche de mets raffinés et éclats de rire ; l’univers ascétique du presbytère où, sous couvert de religion, Vergerus fait régner la terreur, condamnant jusqu’à l’imagination d’un enfant élevé dans l’amour du théâtre et fasciné par sa magie. “Le châtiment est là pour t’apprendre à aimer la vérité”, assène ainsi le pasteur à Alexandre. Irrigué de souvenirs autobiographiques, le dernier film de Bergman (pour le grand écran), aux accents viscontiens, condense les obsessions du cinéaste et offre une flamboyante réflexion sur les différents âges de la vie et ses insondables mystères, soulignés par l’intrusion du surnaturel, des spectres poursuivant inlassablement les vivants au corps animé d’une momie vieille de 4 000 ans" (ARTE)

Meilleur film étranger, image, décors, costumes, Oscars 1984. Meilleur film étranger, César et Golden Globes 1984.

Ecrit et réalisé par Ingmar Bergman (Suède, 1982).

Avec : Ewa Fröling (Emilie Ekdahl), Bertil Guve (Alexandre Ekdahl), Pernilla Allwin (Fanny Ekdahl), Gunn Wållgren (Helena Ekdahl), Jan Malmsjö (l’évêque Edvard Vergerus), Erland Josephson (Isaac Jacobi), Jarl Kulle (Gustav Adolf Ekdahl), Pernilla August (Maj)

 

 

LES FRAISES SAUVAGES (23h55)

Un vieil homme comblé d’honneurs contemple l’échec de sa vie privée, avant de trouver le chemin du coeur et enfin, l’apaisement.

Isak Borg, 78 ans, a derrière lui une brillante carrière de docteur en médecine. À l’aube du jour de son jubilé, où l’université de Lund doit lui rendre hommage, le vieil homme décide soudainement de ne pas prendre l’avion comme prévu, mais de s’y rendre en voiture. Bouleversé par un rêve étrange et inquiétant préfigurant sa propre mort, Isak Borg s’aperçoit de sa profonde solitude, conséquence de l’égoïsme et de la froideur de ses rapports avec son épouse défunte et son fils unique, Evald. Au cours du trajet vers Lund, accompagné de sa bru Marianne, le vieux professeur s’humanise peu à peu, empruntant des chemins de traverse qui évoquent sa jeunesse, sa famille et son premier amour, sa cousine Sara.

Ours d’or, Berlin 1958

Ecrit et réalisé par Ingmar Bergman (Suède, 1957, 1h32mn, noir et blanc)

Avec : Victor Sjöström (Isak Borg), Bibi Andersson (Sara), Ingrid Thulin (Marianne), Gunnar Björnstrand (Evald), Folke Sundquist (Anders), Björn Blelfvenstam (Viktor), Max von Sydow (Henrik Akerman)

 

Crédit photo © Gaumont

Commenter cet article