Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 24/07/2015 16H05

Situation financière de France Télévisions au 30 juin 2015 (communiqué).

Alors que débute la trêve estivale et que la rentrée sera marquée par la fin du mandat de Rémy Pflimlin et l’arrivée à la Présidence-Direction générale de Delphine Ernotte Cunci, France Télévisions souhaite faire un point, à traver sun communiqué, sur la tenue de sa trajectoire financière à la moitié de l’exercice, situation partagée par ailleurs avec les administrateurs lors du dernier Conseil d’Administration du 9 juillet dernier.

"Pour mémoire, partant d’un diagnostic partagé sur la situation de l’entreprise, France Télévisions et l'Etat actionnaire ont défini dans un avenant au Contrat d’Objectifs et de Moyens signé fin 2013 une trajectoire financière exceptionnelle, correspondant au plan d'économies sans précédent attendu de l'entreprise dans le cadre de la diminution massive de ses ressources : -300 M€ à l’horizon 2015.

Cette trajectoire, inscrite dans l’avenant au COM, a autorisé France Télévisions à réaliser des pertes en 2013 et 2014 et prévoie un quasi-retour à l’équilibre en 2015, avec un résultat de -5 M€. Les comptes 2010, 2011 et 2012 de France Télévisions avaient été à l’équilibre.

En 2013 et 2014, les résultats de France Télévisions ont été meilleurs que ceux prévus dans l’avenant au COM, c'est-à-dire que l’entreprise a réalisé des pertes inférieures à celles prévues dans la trajectoire et votées par le Conseil d’Administration.

Ces comptes, certifiés par les commissaires aux comptes, ont été approuvés par le Conseil d'Administration, puis communiqués au Parlement et au CSA.

Pour 2015, en raison d'une nouvelle baisse de 20 M€ des ressources attendues par rapport à l'avenant au COM 2013, le Conseil d'Administration de France Télévisions a approuvé, tout en conservant l’objectif du retour vers l’équilibre, un résultat prévisionnel de -10 M€ au lieu des -5 M€ initiaux.

Au 1er semestre 2015, comme l’ensemble du secteur, l’entreprise a enregistré un affaiblissement marqué de ses recettes de parrainage.

A contrario, grâce aux performances d’audiences du groupe et à la modernisation de la commercialisation de ses espaces, la publicité classique est en ligne avec le budget et laisse entrevoir de bonnes perspectives d’atterrissage en 2015.

France Télévisions ne prévoit donc sur l’année qu’une baisse limitée de son chiffre d’affaires, à hauteur de 10 M€. Des mesures d’économies supplémentaires ont d’ores et déjà été prises et la direction de l’entreprise maintient ses objectifs de résultat à fin 2015, dans le cadre du plus important plan d’économies de l’histoire de l’entreprise.

La direction maintient son objectif d’atteinte d’un effectif moyen de 9750 ETP à fin 2015.

Dans ce cadre, l’objectif du plan de départs volontaires de 340 collaborateurs éligibles est également maintenu, sachant que près de 80 % des départs prévus sont déjà actés au 30 juin 2015.

Il est envisageable aujourd’hui qu’à l’issue du Plan, le coût réel des départs s’avère légèrement moins important que les provisions prévues pour le financer. Dans ce cas, l’entreprise constatera un produit exceptionnel qui viendra améliorer ses comptes.

Pour mémoire, le niveau de trésorerie de l’entreprise a systématiquement excédé les prévisions budgétaires sur les derniers exercices. Ainsi France Télévisions disposait-elle de disponibilités de 81 M€ au 31 décembre 2013 et de 29 M€ au 31 décembre 2014, contre une prévision initiale de -12 M€ et de -49 M€, respectivement. S’agissant de 2015, la prévision de trésorerie votée au budget à hauteur de -90 M€ au 31 décembre, qui est conforme au financement des coûts de modernisation de l’entreprise validé avec l’Etat, reste malgré tout très au-dessus de l’atterrissage de trésorerie prévu au COM pour 2015 et améliore ainsi nettement la situation financière qui est attendue à fin 2015."

Crédit photo © Christophe Russeil - France Télévisions.

 

Commenter cet article