Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 20/08 7h04

Dès le 5 septembre, la série Hell on Wheels sur la chaîne Action.

AMC débutait fin 2011 aux Etats-Unis la diffusion de la série Hell on Wheels.

Créée par Joe Gayton, Tony Gayton, elle sera rediffusée en France, après une première programmation sur la chaîne Ciné Orange Max puis sur D8, dès le samedi 5 septembre sur la chaîne Action. Trois épisodes à la suite dès 20h50.

Au lendemain de la Guerre de Sécession, les États-Unis peinent à se reconstruire… Assoiffé de vengeance, l’ancien soldat confédéré Cullen Bohannon part sur les traces des soldats nordistes qui ont tué son épouse. Pour parvenir à localiser les meurtriers, il se fait embaucher sur le chantier du premier chemin de fer transcontinental. Un capharnaüm surnommé « Hell on Wheels » (« l’enfer sur roues »), où les nombreux problèmes sociaux qui gangrènent alors le pays sont mis en exergue… Alors qu’il va s’opposer à l’impitoyable Doc Durant, Cullen va croiser la route de Elam et Lily Bell, ses nouveaux compagnons d’infortune.

Une série qui revisite le western, avec des personnages bien campés et des décors somptueux.

Avec Anson Mount, Colm Meaney, Common, Dominique McElligott.

Premier épisode: En 1865, un soldat de l’Union, tout fraîchement démobilisé puisque la guerre de Sécession vient de prendre fin, entre dans un confessionnal pour s’y repentir du crime atroce, presque indicible, qu’il a commis pendant le conflit. Le prêtre l’abat d’une balle de revolver après lui avoir demandé des détails sur ce qui s’est passé à Meridian. Pendant ce temps, Thomas Durant soulève l’enthousiasme d’une assemblée d’investisseurs en comparant la ligne de chemin de fer transcontinentale en cours de construction aux pyramides d’Egypte. Le faux prêtre, Cullen Bohannan, rejoint le chantier de l’Union Pacific Railroad.

Commenter cet article

charles 20/08/2015 12:04

Une série qui ne fait que monter en puissance ! :)

Casting impeccable mené par Anson Mount, positivement génial, sans parler des inénarrables, le Canadien Christopher Heyerdahl et l'Irlandais Colm Meaney ( dernièrement dans The driver, une fiction anglaise au cordeau ) ...