Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 20/08 14h33

Enquête sur le T-shirt, et son arrière-boutique peu reluisante, ce soir sur France 2.

C’est l’un des souvenirs de vacances préférés des Français. Le tee-shirt, symbole de la détente, habille nos étés. Objet identitaire, porte-bonheur ou vêtement passe-partout, il s’en vend deux milliards chaque année sur la Planète.

Celui portant l’inscription I LOVE NY est le champion toutes catégories. Créé il y a cent cinquante ans aux Etats-Unis pour la classe ouvrière, le tee-shirt continue de nous étonner. Couleurs, design, logos, l’industrie du textile en fait un objet de mode qui a gagné ses lettres de noblesse chez les créateurs.

Le tee-shirt est aussi un commerce lucratif. Fabriqué à très faible coût dans des usines du Bengladesh ou d’Ethiopie, il se vend à des prix parfois élevés. Les marges des distributeurs pouvant atteindre 70%. Lorsqu’il choisit son modèle, le consommateur ne se doute pas que l’arrière-boutique est peu reluisante : travail des enfants, salaires très faibles, utilisation de produits toxiques pour la santé et l’environnement, vétusté des bâtiments. Deux ans après la tragédie du Rana Plaza (2600 ouvriers tués ou blessés dans l’effondrement d’un complexe industriel à Dacca), il reste encore beaucoup à faire pour améliorer les conditions de travail des ouvriers.

Du design aux champs de coton, du tissage à l’impression, Envoyé Spécial a remonté le fil du tee-shirt.

Un reportage d'Auriane Baudin, diffusé jeudi 20 août en première partie de soirée sur France 2.

 

Commenter cet article