Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 09/08 6h52

Sur TF1 ce dimanche, reportage sur la greffe d'organes.

Un reportage de Christine Lenief et Mirsad Hajder proposé après le journal de 13 heures ce dimanche sur TF1.

Pendant plusieurs mois, ils suivi les angoisses, les moments de découragement et les espoirs de trois patients et leurs familles avant une greffe. Pierre- Laurent, jeune papa de 35 ans, attend le coeur qui le libérera de la pompe implantée après son infarctus. Frédéric vit " entre parenthèses " en espérant un foie. Pascal, 49 ans, s'apprête à recevoir un rein... de sa soeur Nathalie.

Pierre-Laurent, 35 ans, éternel optimiste, attend un coeur comme une libération et l'espoir d'une vie meilleure. Marié un mois avant son infarctus, il vient d'avoir un bébé. Il vit avec une pompe implantée dans son coeur et reliée à une machine portative. Un moyen d'attendre la transplantation chez lui : " C'est cette machine aujourd'hui qui me permet de vivre. J'ai le coeur en bandoulière... C'est un autre organe, ça fait partie de moi maintenant, je ne le sens plus, cela devient naturel... ". Depuis son accident cardiaque, il travaille à mi-temps dans les travaux publics. Le reste de son temps est rythmé par les visites à l'institut de cardiologie de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. " Il faut du courage pour affronter cela, c'est clair, de la motivation, il faut positiver, foncer et ne pas y penser... C'est la vie qui veut ça ". Pendant plusieurs mois, l'équipe de "Reportages " l'a suivi jusqu'au jour où, appelé par l'hôpital, il va être greffé... Mais, malgré l'euphorie de la bonne nouvelle, les choses, ce jour-là, ne se passeront pas comme prévu...

A Bourges, Frédéric vit dans l'attente d'un nouveau foie, depuis plus d'un an... Il est soigné à l'hôpital Trousseau de Tours dans le service du Professeur Ephrem Salamé. Son état est stable mais peut se détériorer à tout moment... Il aime à dire que sa vie est entre parenthèses : " On fait comme si tout allait bien... J'ai le moral, il faut ! Pour moi c'est 90% de la réussite, la guérison, moi j'accepte tout, et mentalement je suis prêt. " L'attente de la greffe a changé la vie de toute sa famille. Romain, son fils de 23 ans aime à dire : " Je suis devenu le père de mon père, ma vie de jeune je l'ai mise de côté pour lui, pour lui montrer qu'il peut compter sur moi... " Pour sa femme, Aouali " c'est une épreuve qui va nous rendre plus forts...C'est sa vie " D

eux fois par semaine pendant 4 heures, Pascal va au centre de dialyse. Sans ce traitement, il ne pourrait pas vivre. Sa greffe de rein est primordiale et il faut que le greffon soit à 100 % compatible... Sa soeur, Nathalie a donc décidé de lui donner son rein. " J'avais peur que cela se passe mal et que je me retrouve veuf " avoue son compagnon. " Ma tante lui donne un beau cadeau " déclare le fils de Pascal. Après une batterie d'examens, Nathalie doit passer devant le Juge des Affaires Familiales " je sais que c'est un moyen de protéger le donneur. A tout moment, je peux dire non, même si le juge me dit oui et même si j'ai fait valider mon dossier par le Comité éthique de l'Agence de Biomédecine". Le frère et la soeur vont être opérés à Paris à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre.

Chaque année en France, 15 000 personnes ont besoin d'une greffe d'organes et 250 personnes meurent faute d'avoir trouvé un donneur. À travers l'histoire de Pierre-Laurent, Pascal et Frédéric ce magazine montre l'aventure humaine et chirurgicale qu'est aujourd'hui la greffe d'organes.

Crédit photo © DR.

Commenter cet article