Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 29/08 8h17

Yann Moix dès ce soir dans ONPC : " je vais m’efforcer d’être le plus constructif possible."

Nouveau duo de chroniqueurs pour On n’est pas couché dès ce samedi 29 août à 23h10 sur France 2: Yann Moix remplace Aymeric Caron aux côtés de Léa Salamé.

Yann Moix se dit heureux de retrouver Laurent Ruquier qui est, à ses yeux, une figure rare d’intellectuel populaire, qui a su engager depuis de nombreuses années une conversation fructueuse avec les Français. "Il se fait croire, parce qu’il ne vient pas de Saint-Germain-des-Prés, qu’il est un simple chansonnier – ce qu’il est aussi, à sa manière –, mais il élude sa grande clarté d’esprit. Voilà un homme qui a l’intelligence de la justesse : il sait très bien fixer la frontière entre, d’un côté, ce qui deviendrait de la cuistrerie, de la pause intellectuelle et, de l’autre, ce qui tomberait dans le bavardage, dans le bruit ambiant…"

Quand Ruquier lui a proposé de rejoindre l’équipe d’On n’est pas couché, Moix dit avoir réagi d'’une façon extrêmement positive et enjouée. "Tous les aspects de la société sont représentés dans On n’est pas couché : la culture, l’art, le cinéma, la littérature, la politique, la polémique, etc. Autrement dit, occuper cette place de chroniqueur est une occasion unique de se forger – et non pas de se forcer à avoir – un avis sur tout, ce qui n’est ni naturel ni facile. Au contraire, ça demande beaucoup de travail, mais c’est très excitant !"

Vous n’imaginez pas à quel point je n’ai rien à voir avec l’image que les médias renvoient de moi, poursuit-il. "On me considère comme arrogant alors qu’il n’y a pas plus modeste ! À cause de ce que j’ai écrit, on me voit comme un prédateur sexuel, alors que je suis un grand romantique… Je pense que le vrai malentendu vient de ma profonde timidité – et disons aussi de mon sens de la répartie, que j’ai depuis au moins la classe de sixième. Quand on est timide, sur un plateau de télévision, on a vite fait de se retrouver au centre d’une arène terriblement déstabilisante, qui déforme ce que l’on est vraiment. Dans ce contexte, il m’est arrivé de parler de façon très virulente. La timidité aidant, poussé dans mes retranchements, j’en suis venu à prononcer, non pas des phrases qui me dépassaient – car je suis trop structuré pour me laisser aller à dire l’inverse de ce que je pense –, mais des mots qui correspondaient exactement à ce que mes ennemis attendaient de moi. Aujourd’hui, je viens sur le plateau d’On n’est pas couché sans la moindre agressivité ni la moindre violence."

"Je pars du principe que tout le monde a la même intelligence, mais sans disposer, pour des raisons sociales, économiques ou familiales, des mêmes moyens, du même temps, de la même vocation pour se cultiver. Mon but est de m’adresser, avec ma propre intelligence – qui n’est donc ni supérieure ni inférieure à celle de n’importe qui –, à l’intelligence de chaque téléspectateur pour lui donner accès à la culture ou pour faciliter cet accès. Autrement dit, je ne vais pas chercher à briller, à accumuler les citations et les références, à jouer de certaines allusions réservées aux happy few, ou à asséner de grandes opinions ex cathedra. Au contraire, je vais m’efforcer d’être le plus clair et le plus constructif possible".

La meilleure façon d’être légitime, c’est de connaître à fond ses dossiers. En prévision de la rentrée, depuis cet été, il lit beaucoup, sur beaucoup de sujets.

Crédit photo © Charlotte Schousboe - France 2.

Commenter cet article

Marilou Fournier 30/08/2015 14:39

Je regrette zemour/nollot . Je regrette aymeric caron
Peut on demander à Yann Moix de faire court, concis et precis!!!!

Aumo 29/08/2015 11:42

J'ai hâte de voir cette nouvelle saison d'On n'est pas couché qui est mon émission préférée.
Je sens que ce duo va être excellent.