Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 15/09 16h32

Marketing intrusif : numéro spécial de Cash Investigation le 6 octobre.

Mardi 6 octobre, premier Prime de la saison pour le magazine Cash Investigation, incarné par Elise Lucet. Sur France 2.

Produit par Premières Lignes. Rédacteur en chef, Benoît Bringer.

Thème : Marketing, les stratégies secrètes.

Elise Lucet précise que ce ne sera pas le seul prime de l’année. Cette double exposition (1ère ou 2ème partie de soirée) est une chance, souligne-t-elle. Car elle permet d’envisager et de mener des enquêtes qu’il ne serait pas opportun d’exposer en prime et pourtant ce serait dommage de ne pas les traiter. Pour un prime, il faut des sujets plus grand public comme celui-ci, sur le marketing intrusif.

"A chaque fois que vous prenez une carte de fidélité, on vous demande tout un tas d’informations personnelles. Des classiques : nom, prénom, adresse, téléphone, mail, sexe, âge, aux plus abracadabrantesques : situations familiale, professionnelle et bancaire, nombre d’enfants, niveau socio-professionnel, etc. Toutes ces données multipliées par le nombre d’individus et revendues à de nombreuses sociétés valent beaucoup d’argent. Nous sommes tous enregistrés dans des bases de données mais tout le monde ne le sait pas et ne sait pas s’en protéger. L’équipe de Cash a acheté une de ces listes et a contacté les personnes y figurant. Elles n’étaient pas du tout au courant de ce fichage".

A propos des entreprises qui nous fichent  Elise Lucet délcare qu'on imagine qu’il s’agit de grands groupes privés et c’est le cas. "Mais beaucoup plus surprenant, nous avons découvert que La Poste demandait à ses facteurs de collecter des données et ils vont jusqu’à prendre des photos lors de leurs tournées. Certaines ONG constituent aussi des fichiers. Cette commercialisation d’informations personnelles est un marché émergent dont on parle peu ; pourtant nous sommes tous confrontés à ce monstre tentaculaire. Les journalistes de Cash montrent jusqu’où il peut se faufiler, avec l’exemple d’Apple".

Commenter cet article