Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 10/09/2015 13H40

On ne donne pas suffisamment d'importance au fond, juge Olivier Mazerolle.

Invité de La Médiasphère cette fin de semaine sur LCI, où il est interrogé par Julien Arnaud et Thomas Joubert, le journaliste Olivier Mazerolle. Actuellement présent le matin sur RTL.

Interrogé sur les changements dans l'interview politique et la façon d'interroger, Mazerolle juge que ça suit la mode. Et la mode, ça a été d'être de plus en plus brutal, le plus incisif possible. Quitte parfois à ne plus laisser l'interlocuteur s'exprimer.

"Je suis convaincu, peut-être à tort, on verra le résultat, que notre rôle est de fournir aux auditeurs des éléments d'appréciation, des éléments de réflexion. Et que donc on a pas à polémiquer avec l'invité." On a à poser des questions précises, poursuit-il, ajoutant que celles-ci amènent l'invité à révéler ce qu'il est, à dire ce qu'il pense, quel est son projet. "Mais ça n'est pas un match dans lequel vous, vous devez à tout prix gagner. Vous devez d'une certaine façon accoucher celui qui est devant vous".

"Dans notre métier", estime Olivier Mazerolle, "on donne un peu trop d'importance à la mousse,et pas suffisamment au fond".

Crédit photo © David Merle - TF1.

Commenter cet article