Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 23/09 6h44

Violences conjugales : C'est pas de l'amour, avec Marie Guillard et Déborah François.

Réalisé par Jérôme Cornuau, sur un scénario de Pascale Bailly, produit par Europacorp Télévision et Euro Média France, C'est pas de l'amour est rediffusé ce mercredi. A 20h55 sur France 2. Thème abordé : Les violences conjugales.

Avec Déborah François (Laëtitia), Marie Guillard (Hélène), Benjamin Bellecour (Marc), Patrick Catalifo (Nicolas), Eric Théobald (Patrick), Pierre-Alain Chapuis (le médecin), Olivia Brunaux (la présidente du tribunal) et Vincent Furic (l'avocat d'Hélène). Avec la participation de Ariane Ascaride.

Laetitia, jeune mère au foyer découvre que sa voisine Hélène est victime de violence conjugale. Harcelée mentalement et physiquement par son mari, homme en apparence charmant, Hélène refuse d'accepter son statut de victime jusqu’à se considérer coupable. Devant ce déni douloureux, Laetitia tentera tout pour la sauver.

Pascale Bailly, scénariste : "France Télévisions avait le projet de faire un film sur les violences conjugales. Thomas Anargyros, le producteur, m’a contactée, et j’ai tout de suite été réceptive car c’est un thème qui fait écho à quelque chose que j’ai vécu : il y a quelques années, alors que j’occupais un appartement à Paris, je me suis rendu compte que mon voisin frappait sa femme. Cette situation m’a mise dans un état d’angoisse assez indescriptible et suffisamment important pour déménager. Je n’ai pas été aussi courageuse que mon héroïne. Cet épisode de ma vie, qui a duré un an, m’a vraiment interpellée, frappée. C’est quelque chose qui prend beaucoup de place. Je me suis posé beaucoup de questions : quelle est la limite ? Jusqu’à quel point dois-je intervenir ? Quand commence l’intimité des autres ? À quel moment ça bascule (...)?

J’aime avoir un écho personnel quand j’écris et, dans ce cas, je savais ce que c’était d’être témoin de tels actes. Je me suis servie de mon expérience pour traduire les sentiments, notamment d’impuissance, qu’on peut éprouver quand on est à l’extérieur et qu’on ne sait pas ce qu’il faut faire. J’ai écrit un synopsis à partir de là, et France Télévisions a tout de suite apprécié cet angle. (...).

J’ai lu énormément de livres, et une journaliste, Alice Géraud, qui travaille à Libération, a fait un travail d’enquête pour moi. Je ne voulais pas être trop confrontée au réel pour pouvoir rester au plus près de la fiction. Alice est allée sur leterrain rencontrer des associations, des gens… C’est assez compliqué de faire parler les gens dans ce genre de situations, surtout les hommes. Et les témoins sont difficiles à trouver. Je me suis également rendue à l’hôtel-Dieu, au service qui prend en charge les femmes battues. J’ai parlé longuement à un médecin. Après, j’ai construit une histoire".

Lors du festival fiction de la Rochelle, C’est pas de l’amour a été récompensé par le prix de la meilleure réalisation pour Jérémie Cornuau et le prix de la meilleure interprétation féminine pour Marie Guillard.

Crédit photo © Gilles Scarella - France Télévisions.

Commenter cet article