Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 11/10 15h13

Aliments cuits au grill et saveur fumé : enquête inédite sur France 5.

Le feu, ennemi de nos assiettes. Documentaire inédit; réalisé par Aude Rouaux et produit par CAPA, diffusé ce dimanche à 20h40 sur France 5.

C’est l’un des symboles de l’été, mais le barbecue n’est pas sans danger. Le feu nous donne de l’appétit, mais il favorise aussi le cancer. Goût grillé ou goût fumé : enquête sur une mode pas si naturelle.

Sans lui, les vacances n’auraient pas le même goût. Le barbecue est au centre de nos loisirs. Chaque année de nouveaux modèles, toujours plus performants, envahissent nos jardins et nos balcons. En France, aux USA, la réalisatrice Aude Rouaux a filmé les amoureux de cette cuisson à l’ancienne, qui réveille nos instincts de chasseurs. Elle a aussi rencontré des médecins et des chercheurs beaucoup moins enthousiastes…

Cette cuisine qui se veut naturelle car sans ajout de matières grasses a certains effets sur l’organisme. De nombreuses études prouvent que les aliments cuits au grill produisent des composés cancérigènes. Mais notre goût pour le feu est le plus fort.

Et cela s’étend aussi au sous-produit du feu : le fumé. une saveur très tendance, dont on sait encore très peu de choses. Dans les rayons de nos supermarchés, les aliments fumés se multiplient. Ce jambon « rôti à la broche », ce saumon « fumé au bois d’hêtre », ces chips « goût barbecue »… L’appellation est trompeuse : ce pseudo « fumé » a seulement été « aromatisé ». Quelques gouttes d’un goudron fabriqué en usine et hautement toxique ont suffi à produire l’illusion d’un fumage traditionnel. Il y a donc du « fumé » sans feu… Fumé par le miracle de la chimie : le procédé est aussi rentable qu’opaque. Les géants de l’agro-alimentaire ne sont pas bavards là-dessus. L’équipe de France 5 a enquêté en Belgique, en France et aux USA sur cet arôme à la mode et sur son impact pour la santé.

Crédit photo © CAPA

Commenter cet article

bernardin 14/07/2016 12:42

le risque provient des hydrocarbures aromatiques polycycliques HAP qui sont le résultat de la combustion incomplète de matières organiques dont les graisses et le bois (comme aussi dans les fumées des cheminées). Si la toxicité de l’ensemble des HAP n’est pas connue, plusieurs d’entre eux sont classés cancérogène probable ou possible.
source : La prévention des risques professionnels des Composés Organiques Volatils (COV) : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=274