Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 28/10/2015 16h50

Dans les yeux d'Olivier, ce soir : Joël, Tina, Lucien, Jérôme ont brisé l'omerta.

Ce mercredi à 22h40 sur France 2, Dans les yeux d'Olivier.

Le sport, la religion, les affaires, la famille, tous ces milieux peuvent être soumis à la loi du silence. Olivier Delacroix a rencontré 4 témoins qui ont brisé l'omerta. Quelles sont les pressions morales ou physiques qu’ils ont subies afin de garder le silence ? Comment s'exercent les représailles de ceux qu'ils ont dénoncés ? Dire la vérité a-t-il fait avancer leur combat ?

Lucien est le patron du "Petit Caporal", un restaurant réputé sur le port de Saint Florent, en Haute-Corse. En Juin 2007, Lucien reçoit une série d’appels téléphoniques menaçants : des intimidations afin de le racketter. Pour lui, il n’est alors pas question de se laisser faire. Il refuse la loi du silence, alors après en avoir parlé avec sa femme et sa fille, il saisit la justice pour poursuivre les racketteurs puis alerte la presse.

Tina est une jeune fille, mais également une esclave moderne qui n’a jamais osé parler. Elle est exploitée, battue, violée et séquestrée par sa famille adoptive, pendant de nombreuses années. Sa parole n’avait aucune valeur face à celle de ses bourreaux : un joueur de foot célèbre et son épouse issue d’une famille aisée et respectable. La preuve, lors de sa première évasion, les policiers ne l’ont pas crue et l’ont reconduite chez ses tortionnaires comme une simple fugueuse.

Jérôme, ex-champion du monde de VTT, raconte comment il s’est attiré les foudres du milieu cycliste professionnel en dénonçant ce que tout le monde savait mais n’osait dire. Il a révélé avoir triché et s’être dopé. Il a dénoncé les courses truquées et le dopage généralisé au sein du peloton professionnel. Une vérité qu’il a payée cher : le monde du vélo lui a tourné le dos et le considère comme un traître. Pourtant, ses aveux ont fait avancer les choses. Depuis les langues se délient et régulièrement, de grands champions tombent le masque.

Olivier Delacroix est aussi allé en Belgique à la rencontre de Joël. Enfant maltraité, celui-ci s'était refugié auprès du prêtre de sa paroisse. L’église est alors devenue sa deuxième maison et c’est naturellement qu’il a souhaité devenir prêtre à son tour. Mais pendant trois ans, il est devenu la victime d’un vicaire pédophile et lorsqu’il a voulu dénoncer son agresseur, il s’est heurté à la loi du silence de l’Eglise.

Commenter cet article