Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 07/10 6h15

Evasion fiscale, enquête sur le Crédit Mutuel ce mercredi sur France 3 (extrait).

Evasion fiscale, enquête sur le Crédit Mutuel ce mercredi sur France 3 à 23h20, lors du magazine Pièces à conviction. Un document qui était initialement rpévu sur Canal+. Bolloré en a décidé autrment...

En France et en Europe, le Crédit Mutuel CIC a très bonne réputation. Son réseau de succursales est présent sur tout le territoire français. ​Parmi ses valeurs : le partage, la solidarité et l’exemplarité. Le groupe Crédit Mutuel CIC aurait, selon les auteurs du documentaire, mis en place à la fin des années 1990 plusieurs systèmes présumés d’évasion fiscale. L’objectif : permettre aux riches clients du groupe de réaliser de la fraude fiscale et du blanchiment d’argent. Comment ? Grâce à une banque inconnue du grand public : la banque Pasche, l’une des filiales à 100% du Crédit Mutuel CIC.

Le siège de la banque Pasche se trouve en Suisse. Jusqu’en 2014, l’établissement bancaire disposait des bureaux dans de très nombreux paradis fiscaux comme Monaco, les Bahamas, le Luxembourg, ou encore le Liechtenstein. Selon les informations de l'équipe de ce film, la banque Pasche aurait été au cœur de systèmes présumés de fraude fiscale mis en place par sa maison mère.

Grâce à des témoignages et des documents inédits, Pièces à conviction va vous raconter comment une banque française aurait fraudé le fisc à grande échelle pour servir les intérêts de ses clients. La justice s'est saisie de l'affaire et trois juges d’instructions parisiens, déjà en charge des dossiers HSBC et UBS, tentent d’établir si le Crédit Mutuel-CIC a bien organisé un système d’évasion fiscale.

Une enquête de 55 minutes réalisée par Nicolas Vescovacci et Geoffrey Livolsi avec Raphaël Tresanini.

L'enquête sera suivie d'un débat animé par Patricia Loison qui recevra Céline Martinelli, ex employée de la banque Pasche à Monaco, et Nicolas Vescovacci, coréalisateur du documentaire.

Commenter cet article