Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 25/10 7h08

Hier, samedi 24 octobre vers 23h10 sur France 2, un nouveau numéro d'On n'est pas couché était proposé.

Laurent Ruquier entouré de Léa Salamé et Yann Moix, recevaiit :

Olivier Besancneot. Pour le livre « Le véritable coût du capital » aux éditions Autrement*.

Patrick Timsit. Pour le spectacle « On ne peut pas rire de tout », co-écrit par Bruno Gaccio, Jean-François Halin et Patrick Timsit, et mis en scène par Ahmed Hamidi au théâtre de la Gaité Montparnasse.

Grand Corps Malade. Pour l'album « Il nous restera ça » chez Believe. Et pour la tournée avec son album « Funambule », le 25 novembre en concert au théâtre du Châtelet.

Patrice Duhamel : Pour le livre « Jamais sans elles » des femmes d’influence pour des hommes de pouvoir, de Patrice Duhamel & Jacques Santamaria aux éditions Plon.

Natoo. Pour le livre « Icônne » aux éditions Michel Lafon.

Vidéos ci-dessous.

Vidéos On n'est pas couché avec Besancenot, Timsit, Grand corps malade.

* A propos du livre de Besancenot : "De toutes parts, on ne cesse de déplorer le manque de compétitivité et la paralysie d'un monde de l'emploi accablé par l'impôt : la France vivrait au-dessus de ses moyens, le travail coûterait trop cher. Contrairement aux idées reçues, le travail en France n'a jamais été aussi productif et rentable. En revanche, le capital, dans son aspect le plus parasitaire, triomphe au détriment des salaires, des droits sociaux et des investissements : la rémunération du travail est devenue une simple variable d'ajustement pour garantir des dividendes exponentiels aux marchés financiers. Une situation inédite dans l'histoire, dont s'alarment les économistes de tous bords. Comprendre les mécanismes à l'oeuvre permet de s'affranchir de cette société du renoncement et de la culpabilité collective, pour appeler à plus de justice sociale face au despotisme du capital."

Crédit photo © Bernard Barbereau - France 2.

Commenter cet article

cathy 25/10/2015 00:57

bravo besancenot bravo et re bravo d'ailleurs ce que tu dis ils l'ont aussi dit dans la bonne émission de taddei : ce soir ou jamais bref une France a deux vitesses !