Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 11/10 8h11

Dans On n'est pas couché, Drucker revient sur "l'épisode Michel Delpech" (vidéo).

Parmi les invités du talk On n'est pas couché samedi 10 octobre 2015 en fin de soirée sur France 2, Michel Drucker.

L'animateur est revenu sur "l'épisode Michel Delpech". Il s'explique là-dessus dans le bouquin qu'il est venu promouvoir hier.

Il revient sur les faits : il se retrouve à Aix-en-Provence sur scène, dans un festival littéraire. Il dit, devant 600 spectateurs et pas mal de journaliste presse, que le 1er spectateur de son stand-up a été Michel Delpech, à qui il pense beaucoup. Parce qu'il est dans une période de sa vie terrible, rappelle-t-il à Laurent Ruquier.

"Je lui ai fait quelques extraits de ce spectacle. Il sait ce qu'il a. Il a un courage incroyable. Ses médecins lui ont dit 'vous ne serez plus là dans trois mois''. Et au lieu de dire ça, je dis 'Michel Delpech ne sera plus là en septembre'. Personne ne remarque rien. Michel a très bien compris ce que je voulais dire évidemment, et subitement sur le net, une espèce d'incendie sur lequel je m'explique. C'était hallucinant ! Je rentre dans la capitale, j'ai Michel qui se marre: 'J'aime autant parler de moi, je suis inondé de textes, c'est bon, j'espère qu'on passe beaucoup mes disques à la radio'. Heureusement qu'il a cet humour. Internet, c'est une plaie".

Vous regrettez d'avoir dit ça ce soir là, lui demande Léa Salamé. Mais évidemment, répond Michel Drucker. Une maladresse sous le coup de l'émotion, dit Dominique Besnehard sur le plateau. Ce dernier, qui était aussi présent à Aix-en-Provence, souligne qu'il connaît très bien Michel Delpech : "Je sais combien Michel Drucker va le voir, ce n'est pas une posture. Et il y  a peu de gens qui vont le voir."

L'animateur des dimanches sur France 2 en a profité pour une dédicace envers un journaliste qui l'a soupçonné d'avoir profité de l'état de Michel Delpech pour vendre son spectacle : "le summum de l'ignominie (...), un gros con !"

L'échange complet dans ONPC sur ce sujet :

Commenter cet article