Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 12/10/2015 13H15

Portrait inédit du comédien et chanteur Serge Reggiani ce lundi sur France 3.

Serge Reggiani, ma liberté : un documentaire inédt diffusé ce lundi à 20h50 sur France 3. Un film de Pascal Forneri. Ecrit par ce dernier & Boris Donné

Dans le panorama de la chanson française des années ’60-80, Serge Reggiani* a fait entendre une voix originale, qui a su toucher le public comme aucune autre. Si cet acteur de théâtre et de cinéma, venu tard à la chanson, presque par accident, a d’abord interprété un répertoire plutôt fantaisiste, les chansons de Boris Vian, très vite il a su mettre sa voix chaude, son humanité et ses formidables talents de comédien au service de chansons dramatiques comme “Le Petit Garçon “, “Les Loups sont entrés dans Paris “, “L’Italien…“, tendres ou touchantes avec “Votre Fille a vingt ans ”, “Il Suffirait de presque rien ”, “ Et puis… “ .

La chanson a permis à Serge Reggiani d’ajouter toute une série de rôles et de personnages à ceux qu’il a interprétés au cinéma, sous la direction de metteurs en scène comme Carné avec “Les Portes de la nuit “, Melville : “Le Doulos “, “L’Armée des ombres “, Sautet : “Vincent, François, Paul et les autres “ ou Visconti : “Le Guépard “.

Pour lui écrire ses chansons, il a fait appel à des paroliers d’exception : Jean-Loup Dabadie, Georges Moustaki, Claude Lemesle…

Mais derrière tous ces masques et toutes ces émotions imaginaires, c’est son vrai visage qu’il nous laisse entrevoir, marqué par les chagrins et les blessures de sa propre vie. C’est un destin émouvant qui se dessine derrière ce que l’on connaît des rôles marquants de Serge Reggiani et de ses chansons : celui d’un fils d’immigrés italiens réfugiés en France pour fuir l’Italie fasciste, qui tombe amoureux de la langue française et de sa poésie ; celui d’un adolescent de milieu modeste qui a failli devenir coiffeur comme son père, mais qui à force d’acharnement entre au Conservatoire et joue bientôt les grands noms du théâtre de son temps (Cocteau, Camus, Sartre) ; celui d’un acteur qui se lance dans la chanson où il rencontre un succès inattendu ; celui d’un homme dont la vie a été traversée par de grandes admirations (Prévert, Vian), de grandes histoires d’amitié et d’amour (Simone Signoret, Barbara, Romy Schneider), et quelques drames intimes (le suicide de son fils Stéphan)…

Fil rouge de ce parcours : l’amour de la liberté, qui a parfois poussé Reggiani à fuir le succès, toujours à la recherche d’autre chose, expérimentant, en homme de spectacle complet, tous les moyens à sa disposition : théâtre, cinéma, disque, concerts pour transmettre, par la parole, des émotions au plus large public.

Ce portrait de 110mn s’appuie sur les témoignages directs d’Anouk Aimée, Michel Bouquet, Michel Piccoli, Claude Lelouch, Patrick Bruel, Jean-Loup Dabadie, Claude Lemesle, Charley Marouani, Françoise Canetti, sa dernière épouse Noëlle Adam Reggiani et sa fille Carine. Il rassemble de très nombreux documents d’archives, rythmés par de petites séquences évoquant quelques moments-clés de la vie de Serge Reggiani sous forme de scènes stylisées à l’aide de figurines Pixi, créées spécialement par l’artiste Alexis Poliakoff.

Credit photo © INA / Jacques Chevry

Commenter cet article

cactus14 12/10/2015 22:22

J'aime Reggiani mais pourquoi les commentaires? je n'ai pas pu entendre "Votre fille a 20 ans?
et "il suffirait de presque rien" sans ces foutus commentaires.....

cactus14 12/10/2015 22:19

je regarde Reggiani, mais pourquoi des commentaires sur ses chansons? Je n'ai pas pu écouter "Votre fille a 20 ans" sans entendre des commentaires pas toujours indispensables.

coque iphone 12/10/2015 14:04

Magnifique photo !