Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 22/10/2015 9H50

Profs en territoires perdus de la République ? Document inédit ce jeudi sur France 3.

2002, « Les territoires perdus de la République » paraissait dans une quasi indifférence.

Dans ce livre collectif, des professeurs tentaient d’alerter l’institution et l’opinion publique sur les difficultés qu’ils rencontraient dans l’exercice de leur métier, la transmission de savoir dans les collèges et lycées de l’enseignement public et laïc et plus particulièrement dans ceux des quartiers et des zones dits sensibles. Ces professeurs y dénonçaient un antisémitisme omniprésent, une pression sexiste toujours plus forte, et un ressentiment francophobe répandu...

2015. Ressurgie du chaos des événements de janvier 2015 à Paris, la question des banlieues et du rôle majeur de l’éducation nationale dans la transmission des valeurs de la République s’impose plus que jamais dans le débat public.

Diffusé ce jeudi 22 octobre à 23h15 sur France 3, le documentaire inédit « Profs en territoires perdus de la République ? », en est l’écho.

Dans le sillage du livre, de Noisy-le-Sec à Saint-Denis en passant par Bagnolet, Meaux, Montreuil et Maisons Alfort, les auteurs de ce film ont rencontré et suivi une dizaine d'enseignant(e)s de collèges et de lycées de la région parisienne avec pour seul parti-pris : leur donner la parole, sans faire intervenir celle des élèves.

Plusieurs semaines passées parmi ces profs, pour comprendre et rendre compte de leurs difficultés d’enseigner - complotisme, laïcité, Shoah-, de leurs peurs - montée du religieux, des intolérances, des violences-, de leurs frustrations - remise en cause de la parole de l’enseignant... Mais aussi de leur passion évidente pour ce métier.

Des expériences et des publics d’élèves contrastés pour des personnalités diverses et toujours engagées qui partagent cette conscience d’être l’un des derniers remparts aux dérives de notre société.

Un film de Georges Benayoun.

Crédit illustration © Seconde Vague Production.

Commenter cet article

Léger 12/10/2015 08:51

oui ! hélas très juste et très inquiétant... surtout le silence et l'indifférence