Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 18/10 6h54

Reportage dans L'effet papillon ce dimanche : Israël, les soldats infiltrés.

C'est bien dommage, mais désormais le très bon rendez-vous qu'est L'Effet Papillon n'est plus en clair sur Canal+. Et se retrouve dans une case trop confidentielle : le dimanche à 15h10.

Ce 18 octobre, les abonnés découvriront ces trois reportages :

ISRAEL, LES SOLDATS INFILTRES de Hadrien Gosset-Bernheim. En Israël, en proie à des violences depuis maintenant trois semaines, entre attaques aveugles et répression, les heurts entre lanceurs de pierre palestiniens et forces israéliennes sont quotidiens. Et les images, presque banales à force d’être répétitives… Sauf celles-ci qui ont fait le tour du monde et pour cause : ces hommes, qui se font passer pour des émeutiers palestiniens avant de les prendre pour cible, sont des Mista’ravim, comprenez « des déguisés » en arabe. Ils sont plusieurs centaines, répartis dans quatre unités de l’armée israélienne. Mi-soldats mi- espions, ces agents infiltrés opèrent partout où il y a des violences. Ils sont juifs ou druzes, s’habillent et parlent l’arabe comme les palestiniens. Bref, ils sont indétectables. Mais qui se cache derrière ces hommes de l’ombre ? Et quelles sont leurs missions ?

CANADA, LE CHANTEUR DE L’ESPACE de David Castello-Lopes avec Bruno Gex. A 370 kilomètres au-dessus de nos têtes, un astronaute a appris à ses fans à se brosser les dents, faire un sandwich, jouer aux échecs, se couper les ongles ou essorer une serviette en apesanteur. Entre 2012 et 2013, le spationaute canadien Chris Hadfield, 55 ans, a passé cinq mois dans la Station Spatiale Internationale. Mais à la différence de ses prédécesseurs, ce spationaute geek est devenu célèbre dans toute la galaxie grâce à ses vidéos sur sa vie en orbite. Elles ont été vues pas moins de 40 millions de fois.

IRAK, L’ACUPUNCTRICE DE GUERRE de Nathalie Gros. Retour sur Terre où l’Irak compte plus de deux millions de réfugiés, principalement au Kurdistan. Ils ont fui la guerre et les persécutions notamment de l’Etat islamique. Ils s’entassent sur le bord des routes ou dans des camps de fortune. Beaucoup souffrent de maladies chroniques, quand ils n’ont pas été victimes de viols ou de tortures. Pour les soulager, Elise Boghossian, une médecin française, acupunctrice a décidé d’exporter son savoir en zone de guerre. Cette «french doctor» a déjà soigné 50 000 patients, grâce à ses deux camions médicalisés, ses aiguilles et quatorze médecins recrutés parmi les réfugiés. .

Rédaction en chef : Thomas Zribi / Produit par CAPA. Présenté par Daphné Roulier.

Crédit photo © Xavier Lahache - Canal+.

Commenter cet article