Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 03/11 12h45

Le Goncourt 2015 décerné à Mathias Enard (Renaudot pour Delphine De Vigan).

Bernard Pivot, Edmonde Charles-Roux, Didier Decoin, Paule Constant, Patrick Rambaud, Tahar Ben Jelloun, Régis Debray, Françoise Chandernagor, Philippe Claude, Pierre Assouline ont livré leur verdict.

Le Prix Goncourt, synonyme très souvent pour l"éditeur de jackpot, vient d'être décerné. Annonce effectuée, comme de coutume, devant une nuée de micros et caméras.

Pour ce cru 2015, les quatre finalistes étaient :

Nathalie Azoulai, Titus n’aimait pas Bérénice - P.O.L.

Mathias Enard, Boussole - Actes Sud.

Hédi Kaddour, Les Prépondérants - Gallimard.

Tobie Nathan, Ce pays qui te ressemble - Stock.

Selon Le Monde, "Tous présentent pour caractéristique principale d’être à la fois très littéraires et haut de gamme. Il s’agit aussi de livres assez volumineux, qui demanderont aux lecteurs de la concentration pour y plonger"

Lauréat du Prix Goncourt : Mathias Enard avec le roman Boussoles.

Boussole (via Actes Sud) : La nuit descend sur Vienne et sur l’appartement où Franz Ritter, musicologue épris d’Orient, cherche en vain le sommeil, dérivant entre songes et souvenirs, mélancolie et fièvre, revisitant sa vie, ses emballements, ses rencontres et ses nombreux séjours loin de l’Autriche – Istanbul, Alep, Damas, Palmyre, Téhéran… –, mais aussi questionnant son amour impossible avec l’idéale et insaisissable Sarah, spécialiste de l’attraction fatale de ce Grand Est sur les aventuriers, les savants, les artistes, les voyageurs occidentaux. Ainsi se déploie un monde d’explorateurs des arts et de leur histoire, orientalistes modernes animés d’un désir pur de mélanges et de découvertes que l’actualité contemporaine vient gifler. Et le tragique écho de ce fiévreux élan brisé résonne dans l’âme blessée des personnages comme il traverse le livre. Roman nocturne, enveloppant et musical, tout en érudition généreuse et humour doux-amer, Boussole est un voyage et une déclaration d’admiration, une quête de l’autre en soi et une main tendue – comme un pont jeté entre l’Occident et l’Orient, entre hier et demain, bâti sur l’inventaire amoureux de siècles de fascination, d’influences et de traces sensibles et tenaces, pour tenter d’apaiser les feux du présent.

Delphine de Vigan remporte le Prix Renaudot pour le roman D'après une histoire vraie. « Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain.Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser.»

 

Le Goncourt 2015 décerné à Mathias Enard (Renaudot pour Delphine De Vigan).

Commenter cet article