Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 30/11 6h49

Ecoutez le témoignage de l'épatante Elise Boghossian dans Sept à Huit (vidéo).

Diffusion du témoignage hier, dimanche, 29 novembre, en avant-soirée sur TF1 lors du magazine Sept à Huit présenté par Harry Roselmack.

Elle est acuponctrice à Paris. Chaque mois, cette mère de 3 enfants quitte son cabinet pour le Kurdistan irakien. A bord de son dispensaire mobile, munie de sa boite de 10 000 aiguilles, Elise Boghossian accueille jusqu'à 500 réfugiés par jour. Elle y soigne des femmes qui sont parvenues à quitter le giron de l'Etat Islamique.

Dans le portrait de la semaine, elle le raconte à Thierry Demaizière et Léo Monnet.

J'ai rempli ma vie de rêves, dont celui d'apaiser la souffrance des autre

Elise Boghossian

Un livre est sorti il y a dix jours. L'éditeur Robert Laffont présente ainsi cet ouvrage :

Depuis toujours, Élise Boghossian sait qu'elle va consacrer sa vie aux autres. Formée en neurosciences, elle étudie l'acupuncture et le traitement de la douleur en Chine et au Vietnam.

De retour à Paris, elle monte son cabinet d'acupuncture, mais toujours avec l'envie de donner un sens plus profond à sa vie. En 2002, elle crée une association de médecine chinoise : un tournant décisif qui l'amènera à s'investir sur le terrain de la souffrance. Cette mère de trois enfants, armée d'une détermination sans faille et de ses aiguilles, décide de se rendre auprès des victimes de guerres civiles et des refugiés.

D'abord en Arménie, sur la terre meurtrie de ses grands-parents, persécutés et réfugiés presque cent ans plus tôt, puis en Jordanie et en Irak. Malgré les premières réticences, elle réussit très vite à convaincre soignants et blessés des bienfaits de son savoir car les résultats sont là : l'acupuncture apaise les douleurs post opératoires, celles des amputés, des grands brûlés et, surtout, celles des enfants.

Élise transforme alors son combat solitaire en une mission humanitaire pérenne. Elle forme des équipes sur place et lève des fonds en France pour créer des dispensaires mobiles. Elle constate que la grande majorité des victimes de guerre réfugiées en Irak vivent hors des camps et n'ont pas accès aux soins. Des milliers de familles sont réduites à l'état de mendicité, les femmes et les filles sont vendues comme esclaves sexuelles, les enfants ont vécu dans la terreur de l'enlèvement. Grâce à des médecins, infirmiers, pharmaciens, chauffeurs qu'elle recrute parmi les réfugiés, son camion-dispensaire et son « bus des femmes » partent à la rencontre de ces populations en souffrance.

Témoin de l'horreur, de l'injustice, du quotidien des réfugiés sur les zones de conflit, Élise Boghossian raconte surtout une aventure humaine, avec autant de force que d'espoir pour décrire l'innommable. Et la conviction intime que la vie l'emporte toujours.

Commenter cet article

UCCELLO Guy 13/02/2016 13:45

Comment est-il possible d'aider cette femme en étant sûr que nos dons iront directement à son officine?

Nicole 01/12/2015 21:42

Bravo : à cette jeune femme courageuse et déterminée, pour sa volonté de venir en aide, de tendre sa main pour atténuer tant de souffrances ! Pour être surtout dans l'action.

Hubert 01/12/2015 13:12

On peut aider financièrement Alice Bogossian via son association Shennong Avicenne :
http://www.shennong-avicenne.org/fr/

Lynequeen 01/12/2015 06:11

Cette femme est tout simplement extraordinaire. C'est le genre de personnes qui vous redonnent confiance en l'humanité.

Titou 30/11/2015 22:51

Bouleversante ... De courage .... Et surtout prenez soin de vous, des femmes ont besoin de votre aide dans ces zones si dangereuses . Vous êtes une belle personne ! Bravo

kty B 30/11/2015 18:33

Superbe et émouvant témoignage où Elise Boghossian nous montre à quel point l'humain peut faire de telles atrocité sur les femmes Kurdes !! Quelle souffrance !!
Bravo et merci pour votre courage... continuez, on vous soutient...une adresse peut-être ?

Fabien 30/11/2015 17:48

Soutenons ces braves femmes kurdes !

Hubert 01/12/2015 13:12

Les références à son association sont plus bas en commentaires

Claudine 30/11/2015 09:52

J'ai été très émue et effarée qu'à notre époque des femmes sont encore vendues et traitées comme des esclaves, vendues comme trophée de guerre ... merci pour ce témoignage qui m'a empêché de bien dormir... les femmes doivent comme de tout temps se battre pour leur estime et leur survie... et de se demander si ces barbares peuvent être considérés comme des hommes... lorsque l'on entend des témoignages aussi dur sur le traitement des femmes, cela nous remet à notre place et nous empêche de nous morfondre sur la réalité de notre vie...quelle abnégation et quel courage Mme Boghossian... et bravo d'être ce que vous êtes...Je pense qu'il faut diffuser un maximum sur les médias afin de dénoncer ces atrocités..

Hubert 29/11/2015 23:17

Bonjour,
J'aimerais entrer en contact avec vous Elise Boghossian afin de soutenir financièrement votre action. Comment puis je faire ? Merci de nous donner un moyen de vous aider.

Hubert 30/11/2015 11:32

Pour répondre à moi-même et à ceux que ça intéresse, on peut aider financièrement Alice Bogossian via son association Shennong Avicenne :
http://www.shennong-avicenne.org/fr/

Hubert 29/11/2015 23:20

Comme beaucoup de gens ici j'ai été bouleversé par votre témoignage sur TF1 à 7 à 8.
Affectueusement,
Hubert

barat 29/11/2015 21:05

Les commentaitres que vous avez fait sur le traitement de ces pauvres femmes et toutes jeunes filles m'a glacé le sang. Comment a notre aire de telles atrocités peuvent elles etre commises par de tels monstres. Ce ne sont pas des hommes pour faire de telles horreurs. Pour cela je vais acheter votre livre et bon courage a vous car vous êtes forte.

paboudjian 29/11/2015 20:32

bravo à cette jeune femme, témoignage poignant

gg 29/11/2015 20:17

Comment NOUS, parents, Français, Européens, dans notre petit confort et avec nos petites inquiétudes.... comment pouvons nous nier, faire comme si cela ne nous concernait pas et continuer à vivre paisiblement.Comment pouvons nous réagir, aider ces populations en grande détresse?!

Clavel 29/11/2015 20:15

Chapeau bas,
Vous avez un courage exceptionnel et je vous admire beaucoup.

Roberte 29/11/2015 20:13

je viens d'écouter son témoignage ,en tant que femme je suis bouleversée ,écoeurée ,en colère de ces atrocités faites aux sus et aux regards de tous les dirigeants ,les bien pensants ! pourquoi n'y a -t-il pas plus de mobilisations pour stopper leurs horreurs ?
une femme indignée .

CHRISTIAN 30/11/2015 06:26

Non étrangement il n'y a pas de mobilisation même pas dans ce pays dit "des Droits de l'Homme ". Quelle arrogance, quel mépris ou lâcheté. On s'émeut de voir tant de réfugiés, certains ont bien voulu emmener leurs femme et enfants les autres les ont laissés aux mains des monstres de Daesch. L'émotion à géométrie variable, l'émotion sélective et la cécité organisée peut être comme en 40/

durand 29/11/2015 20:08

Suite à votre interwiew sur tf1 à l emission sept à huit, j ai commandé votre livre pour vous soutenir dans ce combat que vous avez le courage de mener dans ces zones de guerre et d horreurs,merci Mme Boghossian.

dej 29/11/2015 20:03

terrible récit ... comme vous le dites, il est humainement impossible de s'imaginer ...

fab 29/11/2015 19:59

Merci, madame, pour votre bonté. j'ai vu le reportage que TF1 vous a consacré et je vais acheter votre livre, non par goût pour l'horreur dont vous avez parlé mais pour soutenir votre travail courageux. Cordialement, F

dominique 29/11/2015 19:58

Quand j'ecoute ce récit. ......
Pourquoi laissons leurs maris venir en europe pourquoi ils ne restent pas a côté de leurs epouses a les proteger !!!!
J'aussi entendu que les femmes de la bas lui ont dit. ( vous allez voir chez vous 'france ' ce n'est pas FINIque doit ont comprendre qu'il y aura d'autres attentas que les hommes parmis les migrans infiltre notre peuple
Je pose beaucoup de questions quand a l'avenir de mon pays et l'avenir des générations a venir...