Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 08/11 7h11

Vidéos On n'est pas couché : les passages de Gaccio, Castaldi, Kanner.

Soirée 100% Laurent Ruquier hier, samedi 7 novembre sur France 2. Le divertissement Les Grosses Têtes suivi à 23h10 du rendez-vous hebdomadaire On n'est pas couché.

Accompagné du duo Léa Salamé et Yann Moix, Laurent Ruquier recevait :

Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Benjamin CASTALDI. Pour le livre « Pour l’instant, tout va bien » aux éditions de l’Archipel.

Laurent BINET. Pour le livre « La septième fonction du langage » aux éditions Grasset.

Bruno GACCIO. Pour le livre « Mais non Madame Martin, c’est pas compliqué l’Economie » aux éditons Les Liens Qui Libèrent.

Valérie MAIRESSE. Pour la pièce « Partie en Grèce » avec Valérie Mairesse.

A propos du livre de Gaccio : "L’économie ça commence chez soi. En partant d’histoires presque vraies qui arrivent à des madame Martin anonymes, Bruno Gaccio décrit les mécanismes économiques qui régissent notre existence. Comment par exemple, en spéculant avec 200 euros par mois ,madame Martin du Havre s’autolicencie, comment Madame Martin de Lisieux se retrouve dans la spirale infernale du crédit, de la dette, des intérêts et finalement de l’esclavage, ou comment Madame Martin de Londres invente un fond spéculatif avec lequel sa banque gagne, que l’action monte ou qu’elle baisse… Une dizaine de Madame Martin pour comprendre la vie économique en partant des conséquences concrètes. Toutes ces madame Martin sont reliées entre elles par une autre femme, blonde et extrême, omniprésente dans leur univers. Le chaos est la porte d’entrée de tous les espoirs. Nous vivons aujourd’hui le chaos... demain l’espoir ?"

Commenter cet article

nicky80 08/11/2015 16:38

Salamé qui se prend pour qui avec ce ton BFM pour faire le buzz ? Et si ces questions étaient plus courtes ....Mais suis-je bête ! elle ne pose pas de question elle commente encore et encore et cela devient affligeant. Quel manque de politesse de couper la parole obligeant l'invité à se taire. Ruquier devrait imposer que les questions n'excèdent pas 2 mn, et couper le micro comme à l'assemblée nationale. lorsque le temps imparti est dépassé.