Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 02/12 9h04

Audience et replay du film Terra de Yann Arthus-Bertrand.

Hier, mardi 1er décembre en première partie de soirée sur France 2, Yann Arthus-Bertrand et Michaël Pitiot nous déroulaient la formidable épopée du vivant. Des premiers lichens aux gigantesques forêts, des singes de la jungle aux grands animaux mythiques de la savane.

Face aux séries Zoo et Un village français, et à La France a un incroyable talent, l'audience est la suivante: 2.6 millions de téléspectateurs seulement. A peine plus de 10% de part d'audience.

Replay disponible gratuitement une semaine, sur Pluzz.

Mais que voit-on encore, nous les humains, du monde sauvage qui nous entoure, alors que sa place se réduit comme peau de chagrin ?

Depuis l'aube des temps, les hommes sont fascinés par le monde sauvage, dont ils se nourissent, qu'ils observent et qu'ils représentent sur les murs des grottes. Aux premières heures de l’espèce humaine, le monde vivant, la nature toute entière est un mystère dangereux, un monde immense et hostile où il faut survivre.

À mesure de l’évolution de l'espèce, de l’émergence de sa conscience et la sophistication de ses outils, ses caractéristiques se dessinent : naissance des arts, de la mythologie puis de croyances à visages humains, développement de l’élevage et de l’agriculture, naissance de la civilisation. Bientôt, l’ère industrielle consacrera un homme maître absolu de la planète, capable de vie et de mort sur tout ce qui existe.

Toujours fasciné par les merveilles du monde sauvage, l'homme est désormais capable de protéger comme de massacrer la faune et la flore de sa planète. Entre domestication de certains animaux, élevages intensifs d'autres espèces dont il se nourrit, transformations génétiques et mutations incontrôlées des espèces vivantes, l'homme tourne peu à peu le dos à la vie qui lui a permis de s'épanouir, au point de se fragiliser. Pertes des habitats, braconnage, appropriation de terres sauvages par l'homme...le monde sauvage se retrouve au bord de l'extinction, cantonné aux « réserves naturelles » aménagées. On parle d'une possible sixième extinction des espèces sur la planète.

Peuplée de plus de 7 milliards d'êtres humains, la Terre est aujourd'hui dominée par l'espèce humaine. Aucune technique ni politique ne peut changer les choses ; pour cela, la civilisation humaine a besoin d'une révolution éthique, qui prône un respect et un amour du vivant. Il faut que chacun se souvienne que le sauvage était présent dès la genèse de notre civilisation, et en a été le principal moteur de développement.

En renouant avec le respect de la vie sauvage, Terra se veut une ode à l’espèce humaine, un film humaniste et volontairement positif, pour montrer que l’humanité est encore capable de « revenir à l’essentiel ».

Crédit photo © Yann Arthus-Bertrand

Commenter cet article

anick 02/12/2015 21:17

Ce documentaire devrait être diffusé en masse et visionné dans les écoles lycées et université c est tellement éducatif ; Le film TERRA de YA Bertrand boulversant .
Il faut le monter au 150 chefs états et de gouvernement présent à la COP 21 ! et au monde entier .
Bravo yann Arthus Bertrand c est magnifique, espérons une prise de conscience collective .
Documentaire superbe tout y est - ça touche tout les sujets .

robert 02/12/2015 18:23

Bravo au gens qui ont fait le film TERRA , quel travail .Le film est magnifique . Le diffuser pendant la COP 21 est vraiment une très bonne idée . Il faut le rediffuser partout c est votre travail les médias. Le film est humaniste est reste positif;
heureusement que des gens font des films comme cela .
ils faut prendre conscience très très vite de notre destruction de la terre et arrêter .
Robert A