Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 06/12 17h52

Chauffage, le piège électrique : document ce dimanche sur France 5.

En France, 8,2 millions des logements sont chauffés à l’électricité, soit un Français sur trois !

L’Hexagone possède autant de convecteurs que l’ensemble des foyers européens réunis. Pourtant, ce type de chauffage n’est pas très efficace et coûte cher, très cher. Ainsi près de la moitié des personnes en situation de précarité énergétique le sont à cause du chauffage électrique…

A cause du surdimensionnement du réseau électrique, tous les Français paient aujourd’hui la facture du chauffage électrique… même ceux qui ne l’ont pas.

La dépendance au chauffage électrique fait peser sur le pays le risque du black-out, une coupure d’électricité généralisée en cas de surconsommation. Pourquoi la France a-t-elle fait le choix du chauffage électrique ? Pour pouvoir amortir le coût de construction et d’exploitation de ses centrales nucléaires. Dès les années 70, l’Etat et EDF constatent qu’il faut encourager les Français à consommer beaucoup d’électricité pour rentabiliser la nouvelle politique d’indépendance énergétique. Le chauffage électrique devient ainsi la cible idéale des campagnes de promotion.

Doit-on se débarrasser du chauffage électrique pour sortir de l’impasse ? Existe-t-il d’autres solutions ?

Document à voir ce dimanche à 20h40 sur France 5.

Un film de Raphaël Royer & Stéphane Manier.

Crédit phoot et production Galaxie Presse.

Commenter cet article

alex 30/12/2015 20:55

Quant au rendement de 100% du chauffage electrique, il ne s'applique qu'à la production de chaleur .. Conversion électricté/chaleur .. Mais pour apprécier la diffférence de consommation entre différents types d'appreils de chauffage électrique , il faut s'interesser aux rendements d'émission et de régulation aussi appelés déperditions spatiales et temporelles.(http://www.radiateur-electrique.org/comparaison-radiateurs.php)

leulier 15/01/2016 10:09

Si vous admettez que toute l'énergie électrique est transformée en chaleur, il reste le thermostat électronique qui régule au dixième de degré près donc imbattable; et la répartition dans l'espace: il faut favoriser la rayonnement pour éviter que la chaleur n'aille trop vite se coller au plafond (comme pour du chauffage central), tout le reste n'est que poudre aux yeux et employer des mots savants pour décrire un mode de chauffage très simple c'est souvent pour tromper et arriver à vendre des appareils jusqu’à 10 fois le prix utile d'un appareil qui répond aux besoins économiques et de confort. Maintenant si on veut faire dépenser pour relancer le commerce ce n'est plus dans mes compétences.

alex 30/12/2015 20:50

Le chauffage électrique n'est pas forcément moins efficace qu'un autre mode de chauffage .. Il faut juste éviter les convecteurs qui envoient la chaleur au plafond, et privlégier les appareils à inertie àvec une grande surface de rayonnement. Sa souplesse peut même donner au chauffage électrique une efficacité optimale qui ne peut cependant compenser un prix du kwh électrique nettement en sa défaveur ..

Electricien Paris 9 10/12/2015 13:18

J'aimerais bien savoir si vous avez des preuves concrètes qui valorisent cette analyse? Merci bien.

leulier 12/12/2015 16:27

Si vus voulez parler de l'égale efficacité des connecteurs à therstat identique, il suffit de vous demander où passe l'énergie consommée et non restituée si on prétend cela
Comme déjà dit, cela ne sert à rien d'accumuler, reste à revoir les modes de production et de transmission et tôt est compris, voir les modes de gestion temporelle pour économiser un peu
Merci

leulier 08/12/2015 14:02

M Roger et Manier, avez vous perdu la tête? D'où sortez-vous une telle analyse? Roulez-vous pour gonfler les ventes de convecteurs que vous appelez "haut de gamme"?
Je m'explique:
- les convecteurs vendus ne se sont pas vus attribuer de lettre quant-aux économies, normal, Tous les radiateurs et convecteurs ont un rendement de 100%, c’est à dire qu'ils rendent tous toute l'énergie absorbée. W = R I2t = U I t (il n'y a pas plus simple!)
- vous associez les anciens convecteurs à des locaux anciens non isolés, pourquoi ne pas les évaluer dehors pendant que vous y êtes?
- la production de chaleur à partir d'électricité, je viens d'expliquer mais la transmission, il faut savoir qu'il y a 3 moyens: convection (inévitable), rayonnement (à favoriser mais ce ne sera qu'une petite partie) et enfin conduction (négligeable et sans intérêt pour transmettre la chaleur dans un fluide comme l'air)
_ Régulation: vous n'évoquez jamais le thermostat électronique qui a pourtant révolutionné le chauffage électrique et qu'il faut toujours utiliser. A savoir que sur les premiers convecteurs le différentiel de température pouvait aller jusqu'à 3 degrés pour 0,2 maintenant, que de confort (et d'économie) en plus.
- vous vantez les soit disant convecteurs haut de gamme parce qu’ils ont un cœur à inertie; aucun intérêt car cela se produit sur un cycle d'un quand d'heure maximum et n'apporte rien sauf de retarder la mise en chauffe et de retarder l’arrêt quand on n'en a plus besoin, au niveau confort, le thermostat électronique évite cela, plus de surpoids ni de prix qui flambent.
- La température au toucher de l'appareil: il suffit de laisser faire la convection (ne pas couvrir) et avoir une taille (surface d'échange thermique suffisante).
-Les prix: on passe de moins de 100€ pour un convecteur radian avec thermostat électronique, de qualité donc à plus de 1000€ pour un design soigné mais sans plus de technologie, c'est du vol!
- Passons aux centrales nucléaires: heureusement qu'elles ont été courageusement implantées lors du premier choc pétrolier, elles représentent un avenir pour notre pays (voir l'émission "le dessous des cartes sur Arte, une chaine sérieuse. Le mixte énergétique est vivement souhaité avec un maximum d’énergie renouvelable et avec le moins possible de centrales au fuel et gaz et enfin, avec des installations avec inertie énergétique au niveau de la distribution (turbinage pompage et volants d'inertie). Les pertes (importantes) des centrales nucléaires, on les retrouve dans toutes centrales thermiques car elles sont dues à la décondensation des vapeurs en eau avant réchauffage en circuit fermé.
- il y aurait encore bien des points à discuter sur votre film mais il faut savoir se limiter pour être compris.
Reste quand même que pour se chauffer électriquement, il faut bien isoler, ventiler avec contrôle, gérer temporellement, bien placer les convecteurs aux endroits recommandés et surtout arrêter d'écouter ces vendeurs qui disent souvent n'importe quoi pour faire du chiffre.