Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 26/12 8h06

Devenir petit rat de l'Opéra : document ce samedi après-midi sur TF1.

Un reportage d'Olivier Pighetti à voir ce samedi après le journal de 13 heures sur TF1.

Il y a dix ans... ils venaient de réussir l'impossible : devenir petit rat de l'Opéra. Ils étaient 11 filles et 7 garçons. Une équipe de télévision avait suivi leurs premiers pas dans cette école qui forme les plus grands danseurs de demain. Ils la découvraient avec émerveillement.

Dix ans plus tard, que sont devenus ces enfants surdoués qui rêvaient tous de devenir danseur étoile ? Grands Reportages a retrouvé trois d'entre eux, et leur parcours n'est peut-être pas celui qu'ils avaient imaginé. Alicia, Hippolyte ou Salomé ont tous trois pris des chemins différents. Finalement, sur 18 enfants au départ, seuls deux d'entre eux ont réussi à intégrer le corps de ballet de l'Opéra de Paris. Mais que sont devenus les autres ?

Alicia ne veut plus entendre parler de son tutu. "A 8 ans, je ne me doutais pas que c'était une école aussi dure. Il faut être fort et ne pas se laisser faire par les autres". Mais de son passage à l'école des petits rats, Alicia garde le goût de la compétition. Formée à être la meilleure, elle veut un bac avec mention " très bien " uniquement, et intégrer l'une des meilleures universités d'Europe.

Salomé fait deux heures de danse tous les jours, à ses frais ; elle rêve toujours de scène et de danse, mais elle multiplie ses chances en pratiquant aussi le théâtre et le mannequinat. "Depuis que je suis petite, ce que j'ai toujours le plus aimé, c'est être sur scène. C'est génial de se dire qu'on doit forcément faire quelque chose de bien" et la jeune fille d'ajouter " mais pour moi l'Opéra était bien trop strict. Quand on en part, on se sent libre et on ne comprend pas cette sensation ".

Quant à Hippolyte, il s'est rendu jusqu'en Suisse pour suivre des cours dans une école qui prépare de jeunes danseurs à devenir professionnels. Mais la concurrence est rude. " Je sais que si j'étais resté à l'Opéra, j'aurais eu un meilleur niveau en danse, mais d'un autre côté je n'aurais jamais vécu ce que j'ai vécu" assure le jeune homme.

En s'appuyant sur des images d'une folle tendresse de ces enfants qui font leurs premiers pas au sein de l'école de l'Opéra de Paris, ce film raconte dix ans d'une vie de gosse marquée par la passion de la danse... et l'exigence poussée à son paroxysme.

Crédit photo © DR.

Commenter cet article

charles 26/12/2015 13:19

Merci pour l'info, je vais voir ça ... ;)