Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 09/12/2015 14H30

Communiqué de l'ARP suite à l'annulation du visa de La vie d’Adèle.

La société civile des auteurs - réalisateurs - producteurs réagit, via communiqué, à la décision prise envers le film français La vie d'Adèle.

Communiqué du conseil d'administration de l'ARP, dont Claude Lelouch est le Président d'Honneur :

"Les cinéastes de L’ARP apprennent avec stupeur la décision de la Cour administrative de Paris de donner raison aux arguments honteux d’une association résolument obscurantiste. A croire que l’atteinte aux bonnes mœurs a fait son retour dans notre société contemporaine.

Nous soutenons sans faille la décision de la Ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin de contester cette décision de justice devant le Conseil d’Etat.

Nous voyons dans le jugement rendu par la Cour un nouveau signe, parmi ceux trop nombreux déjà, de l’urgence de repenser en profondeur notre système de classification des films.

Le sort aujourd’hui réservé par la justice à La vie d’Adèle, d’Abdellatif Kechiche, montre bien que la question dépasse celle de l’articulation, automatique ou non, entre les interdictions des films aux moins de 16 et 18 ans.

Nous ne pouvons laisser en l’état un système qui expose chaque film à de tels risques juridiques, pas plus que nous ne pouvons nous satisfaire de voir la culture et la liberté de création soumises au joug des tendances moralistes – dont le monde semble de plus en plus affecté.

Ne revenons pas en arrière : les libertés ne doivent pas devenir secondaires au seul principe de précaution. N’en résulterait que l’appauvrissement du monde et des idées."

La vie d'Adèle a permis au réalisateur Abdellatif Kechiche et, fait exceptionnel, à ses deux actrices Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, de recevoir la Palme d'Or 2013 à Cannes.

Filmée au plus près des visages, des corps, des êtres, cette œuvre révèle Adèle Exarchopoulos, César 2014 du meilleur espoir.

Synopsis : Un peu poussée par ses copines de lycée, mais sans réelle conviction, Adèle couche avec Thomas, un élève de Terminale. Adèle est troublée par d’autres désirs ; surtout depuis qu’elle a croisé le regard de la magnétique Emma. Lorsqu’elle a vu cette jeune femme aux cheveux bleus, Adèle a compris que son existence allait être chamboulée. Et lorsqu’elle la retrouve par hasard un soir, dans un bar, elle se jette corps et âme dans une passion aussi soudaine que dévorante.

Commenter cet article