Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 02/12/2015 17H

Le bijou M le maudit diffusé ce mercredi soir sur ARTE.

Chef-d'oeuvre ce mercredi 2 décembre en première partie de soirée sur ARTE. Un film mythique, proposé en version restaurée : M le maudit.

Toute la presse ne parle que de ça : dans une grande ville de l’Allemagne en crise, un tueur assassine les petites filles. Il vient de faire une nouvelle victime. Deux policiers écument les basfonds, essayant en vain de le démasquer. Gêné dans ses affaires par l’enquête en cours, le syndicat du crime s’organise afin de mettre fin aux agissements du meurtrier maniaque...

"Le premier film parlant de Fritz Lang est aussi sans doute le premier film policier moderne : Lang s’inspire des faits divers de l’époque, se renseigne sur les méthodes de la police criminelle, interroge des psychiatres sur les tueurs en série. Thème majeur du film, l’alliance objective de la police et de la pègre montre des personnages aux pulsions ambiguës, souvent sadiques, les rouages d’une machine oppressive qui opère dans toutes les couches de la société. M est le grain de sable qui enraye cette mécanique infernale. Flics et truands sont forcés à une union sacrée contre son anormalité et sa folie, sa différence. Lorsque la normalité tout entière se précipite dans le lynchage, on discerne au sein de cette foule hurlante les ferments d’un nazisme encore larvé, la silhouette vêtue de cuir d’un accusateur, comme si Lang, dans un accès de fièvre prémonitoire, avait pointé la tragédie à venir. Contrairement aux vices sociaux de la pègre, la folie de M n’a ni responsable ni remède. Le mal absolu est encore à venir : il ressemblera à ces justiciers". (ARTE)

Scénario : Fritz Lang, Thea von Harbou, d’après un article d’Egon Jakobson.

Avec : Peter Lorre (Hans Beckert), Otto Wernicke (le commissaire Lohmann), Gustav Gründgens (Schränket, le chef de la pègre), Ellen Windmann (Mme Beckmann), Inge Landgut (Elsie Beckmann), Georg John (l’aveugle) .

Version restaurée en 2011 par TLEF Filmrestoration et le CNC/Archives de Bois d’Arcy.

Crédit illustration © ARD/Degeto

Commenter cet article