Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 27/12 7h22

Reportage ce dimanche sur TF1 : les tribulations d'un cabaret en Chine.

C'est une histoire digne d'un conte de fées. Celle d'un petit cabaret de la région bordelaise qui part faire une tournée tout aussi triomphante que rocambolesque... en Chine. Dans les coulisses de cette tournée qui va traverser une quinzaine de villes, Pathy Bad et ses danseuses vont vivre une aventure unique et pleine d'imprévus. De nombreux Chinois, grâce à eux, découvrent pour la première fois l'élégance et le charme français.

Long reportage diffusé ce dimanche 27 décembre à la suite du journal de 13 heures sur TF1.

Pathy Bad, le directeur artistique de l'Ange Bleu, ce petit cabaret de campagne au milieu du vignoble bordelais ne dispose que de quelques semaines à peine pour organiser cette tournée réclamée par les Chinois. Les répétitions " on les fait là où on peut " confie le directeur artistique qui, entre deux galas, n'hésite pas à pousser les meubles de son salon pour improviser une salle de répétition. Pendant ce temps, aux quatre coins de la France, des artistes recrutés pour cette tournée se préparent, eux aussi, à plonger dans l'aventure.

A Grenoble, Bérangère la chanteuse de la troupe répète une chanson qu'elle devra interpréter en chinois. Sa motivation, à travers cette expérience, " c'est l'aventure, ce côté saltimbanque, aller à la découverte des gens et d'une nouvelle culture ".

A 600 km de là, du côté de Bordeaux, Melissa, une graphiste professionnelle passionnée de danse, n'en revient toujours pas d'avoir été sélectionnée pour intégrer la troupe de danseuses. " Je n'ai pas réfléchi quand j'ai appris qu'une tournée en Chine se préparait, j'ai postulé tout naturellement ".

Au festival d'Avignon où il se produit dans une pièce, Fabrice, un comédien professionnel, lui non plus n'a pas hésité. Il avait déjà participé à la première tournée, il repart en tant que comique.

Quelques semaines plus tard, c'est le grand saut dans l'inconnu pour les 22 membres de la troupe. Sitôt arrivé en Chine, Pathy Bad va vite plonger dans la réalité d'un monde bien éloigné de notre culture. Les décors fabriqués sur place ne correspondent pas toujours à la commande. Le lit sur lequel des danseuses doivent exécuter une danse ne fait pas la taille désirée. " Le problème, ce sont les mesures, en Chine ce n'est pas les mêmes unités de mesure, il y a eu un petit cafouillage ". Et Pathy n'est pas au bout de ses surprises : les licornes ressemblent à des chevaux du Tibet, la charrette ancienne est équipée de pneus " trop modernes " sans parler des décors qu'on suspend au-dessus de la scène avec un simple fil de fer. " Si on fait cela en France, on ferme immédiatement le théâtre et on place le directeur en détention " s'exclame Pathy entre deux fous-rires. Quant à Bérangère et Melissa, elles n'attendent qu'une chose, c'est de commencer à répéter même si les costumes sont toujours bloqués à la douane....

Au bout de quatre jours, il faut gagner Shanghai pour la première représentation. La répétition générale est " un véritable Titanic " selon Pathy qui, pour une fois, perd son flegme.

Pathy et son équipe vont-t-ils relever le défi ? Comment va réagir le public chinois si peu habitué à voir déferler le charme et le romantisme à la française ? Bérangère et ses chansons apprises grâce à la phonétique va-t-elle conquérir le coeur des Chinois ? 

Crédit photo © DR.

Commenter cet article