Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 25/12 11h18

Une soirée Hayao Miyazaki sur Ciné+ : film et document.

Internationalement reconnu après le succès planétaire de PRINCESSE MONONOKÉ, le maître de l'animation japonaise Hayao Miyazaki a annoncé sa retraite en tant que réalisateur en 2013, après la sortie de son dernier film, LE VENT SE LÈVE.

 

CINÉ+CLUB revient sur son travail et celui du Studio Ghibli qu'il a cofondé. Soirée spéciale le 4 janvier 2016.

 

20H45 LE VENT SE LÈVE

Mêlant poésie et souffle épique, Hayao Miyazaki clôt sa filmographie avec le portrait romancé de Jirô Horikoshi, ingénieur rêveur et inventeur d’avions de chasse dans le Japon des années 1920.

Au Japon, dans les années 1910, le jeune Jirô Horikoshi est fasciné par les réalisations du concepteur d’avions Giovanni Caproni. Dans ses rêves, il s’envole dans l’azur et le rencontre. Il voudrait devenir pilote, mais il sait que sa vue déficiente ne le lui permettra jamais. Le temps venu, il décide d’entreprendre des études en génie aéronautique et les réussit brillamment. En 1927, il est engagé dans une prestigieuse entreprise d’ingénierie. Très vite remarqué par ses supérieurs pour ses propositions novatrices, il est envoyé en Allemagne avec son collègue Honjo pour suivre un stage de perfectionnement. A son retour, il retrouve par hasard la jeune Nahoko qu’il avait sauvée lors du tremblement de terre de 1923 et en tombe amoureux. Mais Nahoko est malade, victime de l’épidémie de tuberculose qui a frappé le pays. C’est notamment assis à ses côtés qu’il va concevoir les redoutables avions de chasse Zero qui marqueront la guerre du Pacifique…

Scénario : Hayao Miyazaki

 

22H50 Documentaire LE ROYAUME DES RÊVES ET DE LA FOLIE

Le célèbre studio d’animation japonais Ghibli, qui abrite notamment les travaux du maître Miyazaki, est aussi l’un des plus secrets. Ce documentaire plonge délicatement dans l’intimité de son quotidien, pendant la préparation du film LE VENT SE LÈVE.

Pendant près d’un an, la journaliste et réalisatrice Mami Sunada s’est rendue dans la banlieue ouest de Tokyo pour filmer le quotidien du studio Ghibli, fleuron de l’animation japonaise aux productions mondialement reconnues. On y suit évidemment le travail du maître des lieux et du genre, Hayao Miyazaki, dans la préparation de ce qu’il a annoncé comme son ultime long métrage mais également celui du producteur Toshio Suzuki et celui du réalisateur Isao Takahata sans qui cette folle fabrique de rêves n’aurait jamais existé.

 

Commenter cet article