Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 15/01/2016 8H

Le coup de gueule de Vincent Lindon contre la condamnation de Rob Lawrie (Vidéo).

Coup de gueule de Vincent Lindon contre la condamnation de Rob Lawrie. Séquence extraite de la Matinale de France Inter ce vendredi matin.

L'excellent comédien (impeccable notamment dans Welcome et La loi du marché) a réagi à la condamnation du britannique Rob Lawrie, qui avait aidé une fillette de la « jungle » de Calais (1000 euros, avec sursis).

Ce qui me fascine, souligne Vincent Lindon, c'est qu'ils ont commencé à dire 'ils ont peiné pour juger un geste d'humanité'. "C'est à dire, ils se sont donnés du mal. C'est incroyable. Très rapidement, j'ai fait un film qui s'appelait Welcome et où il était question de l'article L622 qui condamnait toute perosnne venant en aide à une personne en situation irrégulière. Cet article devait partir, on s'est battu à l'Assemblée, c'était impossible que ça reste. Tout le monde nous répondait : ne vous inquiétez pas, on ne l'applique jamais".

Si on applique pas une loi, autant l'enlever, poursuit le comédien, qui a été voir pour se renseigner : "en fait, l'Assemblée a voté une réécriture de la loi. "(...) ça veut dire qu'on a le droit d'aider, mais sous condition (...) Là, par exemple, ce n'était pas pour de l'argent. On a quand même cherché la petite bête e ton lui a trouvé une peine de 1000 euros parce qu'il n'avait pas mis la ceinture de sécurité à la petite fille".

En 2016, juge Vincent Lindon, faire planer la menace de punir quelqu'un qui vient en aide aux personnes défavorisées, qui vient en aide à ses frères, c'est incroyable et contre les Droits de l'Homme. "C'est une règle qui a été inventée pendant la Guerre, et elle existe encore aujourd'hui en 2016. C'est de la folie, cet homme est un Juste. Il va tout le temps voir les gens dans la "jungle". Il leur amène des couvertures, des victuailles. On devrait le remercier (...) ça ne donne pas envie d'aider, il y a des gens qui n'ont pas le courage de Rob Lawrie. Et qui se disent qu'avec cette menace d'être condamné pour ceci ou pour celà, ils ne vont pas y aller."

Il faut juste enlever cette loi, demande-t-il. Laisser les gens aider les autres. "C'est notre problème. Les gens font ce qu'ils veulent avec leur argent, leur appartement ou maison. Si on a envie d'accueillir quelqu'un, on a le droit. Après, on verra comment on peut l'intégrer dans la société".

Commenter cet article