Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 04/01/2016 11H50

Un documentaire de Stéphane Bentura, produit par Tony Comiti, diffusé ce lundi 4 janvier à 22h05 sur France 3 (format 90 minutes). Les visages de la terreur.

"Ils sont Français. Nés et élevés ici. Qu'avaient-ils donc dans la tête les Coulibaly, Kouachi, et maintenant ceux du 13 novembre, dont un ancien chauffeur de bus de la RATP, revenu de Syrie pour tuer au Bataclan ? Fils d'immigrés ? Certes. Mais alors pourquoi des millions de "deuxième et troisième génération" dénoncent leurs gestes, horrifiés par les massacres ? Quelle place joue la religion et quelle religion ? Par quelle propagande et mécanisme mental cette génération de tueurs se persuade-t-elle d'être les justiciers de leur monde musulman victimisé ?

On ne nait pas terroriste, on le devient et pour cela, il faut un terreau mental fertile. Ce sont les questions auxquelles le réalisateur Stéphane Bentura tente de répondre dans ce documentaire sur les points de rupture, les problèmes existentiels et les fractures identitaires qui ont jalonné la vie d'Amedy Coulibaly et des frères Kouachi.

Leur histoire raconte le cheminement de ceux du 13 novembre. En allant à la rencontre de ceux, proches, professeurs et amis qui les ont connus, en retrouvant documents d'archives, se dessine le parcours de renégats de la société française. D'hommes qui ont envie de gloire existentielle et de reconnaissance. Français, Amedy Coulibaly et les frères Kouachi ont d'abord rejeté les valeurs de la Nation qui les avait vus grandir, pour renaitre en extrémistes d’Al Qaïda et de l’Etat Islamique, comme tous les autres. Qu’avaient-ils en tête le jour de leur mort ? Les otages sauvés in extremis ont eu le temps d’apercevoir l’âme glacée des bourreaux".

Document inédit ce lundi soir : Les visages de la terreur.

Stéphane Bentura :

"Au moment de la tragédie en janvier 2015, j'ai surtout été frappé par la biographie des tueurs Amedy Coulibaly et des frères Kouachi : comme ceux du 13 novembre, ils étaient des produits de notre société occidentale. Des fantômes qui reviennent hanter une société qui ne les voyait pas.

Coulibaly, les Kouachi et les autres ont été de petits Français comme il y en a des millions, puis ils ont rejeté la Nation française et se sont tournés vers une nouvelle identité, celle de l’extrémisme djihadiste d'Al Qaïda et de Daech. Le parcours initial très différents d'Amedy Coulibaly et des frères Kouachi (un fils d'une famille nombreuses et deux orphelins) permet de ne pas tomber dans l'explication simpliste, et d'explorer la multitude de facteurs qui a permis l'éclosion des tueurs. Raconter leur vie n'avait qu'un seul intérêt : regarder de près les étapes de leur métamorphose, et faire apparaitre les failles de notre société d'où émergent ces individus.

Tel un fil rouge, la vie des trois tueurs nous entraîne dans cet entrelacs de points de ruptures intimes et de bascules collectives. Un contexte a jalonné leur "mûrissement", de la guerre civile algérienne à l'invasion de l'Irak en 2003 et la guerre civile syrienne, en passant par la place des musulmans en France.

Contrairement au terrorisme "importé" d'Iran ou d'Algérie dans les années 1980 et 1990, la nouvelle vague apparue au tournant des années 2000 est composée de jeunes Français devenus des "ennemis de l'intérieur". Depuis la mondialisation et ses dommages collatéraux, quelles portes sociales, scolaires, éducatives, se sont refermées sur cette génération perdue issue des quartiers communautarisés par la pauvreté ? Quel terreau existentiel et identitaire permet à ces mauvaises graines de pousser ?

En disséquant leurs idées, en "autopsiant" les tueurs de janvier, j'ai découvert à quel point la "théorie du complot" était un poison mortel et une explication fondamentale: s'ils n'avaient pas eu la certitude d'être des victimes, ils ne seraient pas devenus des bourreaux."

 

Crédit photo © Siècle Productions.

Commenter cet article

deux françoise 05/01/2016 12:08

Je suis perplexe après avoir regardé cette émission: Je pense que ces personnes ne méritent pas ce genre d'honneur qui leur est rendu. On parle d'assassins, et leur parcours n'est pas une excuse. On conforte tous les futurs terroristes en herbe que l'on peut devenir célèbre et laisser son nom dans l'histoire en raliant le terrorisme. Belle leçon que voilà, délinquants de tous bords vous savez ce que vous pouvez faire pour donner un sens à votre misérable existence ! Emission totalement négative à mon sens, hélas audimat garanti, moi même ayant regardé, ... Vaste sujet à méditer.

deux françoise 05/01/2016 12:07

Je suis perplexe après avoir regardé cette émission: Je pense que ces personnes ne méritent pas ce genre d'honneur qui leur est rendu. On parle d'assassins, et leur parcours n'est pas une excuse. On conforte tous les futurs terroristes en herbe que l'on peut devenir célèbre et laisser son nom dans l'histoire en raliant le terrorisme. Belle leçon que voilà, délinquants de tous bords vous savez ce que vous pouvez faire pour donner un sens à votre misérable existence ! Emission totalement négative à mon sens, hélas audimat garanti, moi même ayant regardé, ... Vaste sujet à méditer.