Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 24/01

Enquête sur le trafic d'animaux, ce dimanche après-midi sur TF1.

En France, plus d'un foyer sur deux possède un animal de compagnie. Ils seraient 61,6 millions à partager notre vie ! Des petits compagnons qui ne sont pas à l'abri des trafics : élevages clandestins, importations illégales, vol d'animaux, ou exploitation d'espèces protégées. Le marché des animaux vivants est si lucratif qu'il génère un marché noir, où tous les coups sont permis.

Les espèces sauvages sont aujourd'hui particulièrement menacées. Serpents, tortues, oiseaux, ou mygales, pour alimenter le marché des NACS (les nouveaux animaux de compagnie). 38 millions de bêtes seraient prélevées dans leur milieu naturel chaque année. Avec un chiffre d'affaires de plus de 20 milliards d'euros par an, le commerce des espèces protégées est, après le commerce de la drogue, la contrefaçon et le trafic d'êtres humains, le 4ème plus gros négoce illégal au monde. Pour lutter contre cela, la France s'est dotée d'une police spéciale forte de 1700 agents : l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Long reportage ce dimanche juste après lejournal de 13 heures sur TF1.

Chaque année, plus de 30 000 personnes déclarent la disparition de leur animal de compagnie. A Brie-Comte-Robert, Lessie, la jeune cocker, de Marie a été enlevée en pleine rue par une automobiliste. "Franchement c'est à vous dégoûter de la nature humaine, si on vous vole un chien on est capable de tout vous voler ! ". Malgré les affiches distribuées par milliers, aucune nouvelle. Alors Marie a décidé de mener l'enquête. Pour redonner le sourire à son petit garçon de 9 ans, elle va tout faire pour retrouver Lessie.

Pour tenter de venir en aide à ces propriétaires désemparés, la SPA a créé une cellule anti-trafic. Elle doit aujourd'hui faire face à l'explosion des ventes illicites d'animaux sur internet. 80% des achats d'animaux de compagnie passent par le web. C'est un ancien gendarme, Julien Soubiron qui dirige la cellule anti-trafic. Il a parfois l'impression de "vider l'océan avec une petite cuillère". Tous les jours, il reçoit des signalements, comme celui d'Hélène. En cherchant un petit chat sur Internet, elle est tombée sur une vendeuse suspecte : elle a posté des centaines d'annonces de chats, vendus entre 150 et 900 euros, sans tatouage ni vaccin, ce qui est illégal. La trafiquante présumée utilise différents pseudos et a changé 95 fois de numéro de téléphone en 3 mois ! Julien va tenter de remonter sa piste pour découvrir sa véritable identité, et comprendre comment elle peut vendre autant de chats.

Les animaux domestiques ne sont pas ceux qui sont le plus durement touchés par les trafics. En France, le chardonneret élégant est une cible méconnue. Pourtant, cet oiseau est une espèce protégée, vendue jusqu'à 150 euros à des amateurs qui le détiennent en toute illégalité. Chaque année, des trafiquants en capturent des milliers dans la campagne française pour alimenter ces filières. En 10 ans, la population de chardonnerets a diminué de moitié. Depuis le printemps dernier, l'ONCFS, l'office National de la chasse et de la faune sauvage, est sur la piste d'un trafic d'ampleur

Filatures, arrestations, perquisitions... Nous suivrons les enquêteurs dans leur travail pour démanteler cet étonnant trafic. Plus un animal est rare, plus il est convoité. Surtout les espèces dangereuses...

Crédit photo © DR.

Commenter cet article