Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 15/01 15h18

Extraits du film Les chevaliers blancs, avec Vincent Lindon.

Extraits du long-métrage Les chevaliers blancs. Un film de Joachim Lafosse.

Avec Vincent Lindon et Louise Bourgoin, Valérie Donzelli, Reda Kateb, Bintou Rimtobaye. Scénario de Joachim Lafosse, Thomas Van Zuylen, Bulle Decarpentries.

Jacques Arnault, président de l’ONG "Move for Kids", prépare une action humanitaire coup de poing dans un pays d’Afrique: l’évacuation de 300 orphelins en bas âge, victimes de la guerre civile. Un avion spécialement affrété les emmènera en France, où les attendent les parents candidats à l’adoption qui ont financé l’opération. Entouré d’une équipe de volontaires - médecins, pompiers, infirmières - ainsi que de Laura sa compagne, et de Françoise, la journaliste qui doit couvrir l’expédition, Jacques va lancer son ONG dans une aventure extrême. Alors que rien ne se passe comme prévu, dans la région aussi bien qu'au sein de "Move for Kids", les tensions montent

Le réalisateur, Joachim Lafosse, n'a pas rencontré des personnes liées à l’affaire de l’Arche de Zoé. "Je ne l’ai jamais souhaité. Sachant que je suis un auteur de fiction, je sais très bien que ce que je mets en scène n’est pas le réel, mais est uniquement le fruit de mon imagination. C’est une élaboration. Il ne s’agit pas d’eux, les personnages que je mets en scène ne sont pas les protagonistes de l’affaire de l’Arche de Zoé. Mes films sont d’abord le reflet de mes obsessions".

La fidélité au réel n’est en aucun cas ma priorité, poursuit le metteur en scène. Avec ce film, il souhaite se ranger du côté d’Africains qui ignorent tout des intentions réelles des humanitaires Français. "Il leur est dit que des orphelins vont être pris en charge dans un dispensaire jusqu’à l’âge de 15 ans, qu’ils y seront nourris, logés et instruits...et ils y croient. Certains finissent même par déposer leurs propres enfants avec l’intention louable de les mettre en sécurité et de les sauver de la misère. Dictée par la nécessité, leur attitude n’est pas comparable à celle des prétendus professionnels de l’humanitaire, dont le projet est d’exfiltrer ces enfants africains au nom du désir d’adoption de familles françaises, partant du principe que leur avenir sera meilleur en France que dans leur pays dévasté par la guerre".

Commenter cet article