Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 31/01 13h35

Ce soir, Faites entrer l’accusé passe de la Cour d'Assises au Tribunal correctionnel (affaire VA/OM).

Valenciennes contre l’Olympique de Marseille : un match de football truqué qui a fait énormément couler d'encre...

Une affaire de corruption et de subornation de témoins qui réunit tous les ingrédients d’un bon polar. Pour la première fois, le magazine « Faites entrer l’accusé » change donc de terrain ! Exit la Cour d’Assises. C’est devant un tribunal correctionnel que le magazine nous convie cette fois, pour rouvrir le dossier d’instruction avec tous les acteurs de l’affaire.

A voir sur France 2 dimanche 31 janvier à 22h35. Un document inédit de Guillaume Maury. Présenté par Frédérique Lantieri.

VA-OM, c’est d’abord un duel entre deux hommes que tout oppose : D’un côté, Bernard Tapie, le premier dirigeant de club à avoir ramené la coupe d’Europe dans l’hexagone. Un homme d’affaires qui a plongé dans le monde du football et la vie politique avec un goût du défi et une soif d’aventure insatiables ; un meneur d’hommes à qui tout semblait réussir et pour qui tous les coups étaient permis.

De l’autre, Eric de Montgolfier. Un procureur incorruptible et inflexible. Un homme qui porte haut l’idée de justice, la défense des petits contre les puissants. Quitte à déplaire. Quitte à mettre en jeu sa carrière.

Leur arme ? Les deux hommes ont choisi la même. La presse ! C’est par médias interposés, à coups d’interviews, de déclarations chocs, ou de petites phrases fielleuses glissées devant les micros, qu’ils vont se jauger et se dresser l’un contre l’autre.

Des moments d’anthologie que ce numéro de « Faites entrer l’accusé » rassemble. Une démonstration imparable de la tactique en jeu. Quant aux seconds rôles, ils sont tout aussi détonants : des joueurs corrompus, un directeur sportif dépressif, un député-maire menteur, et un Président de la République qui piétine la sacro sainte règle de la séparation des pouvoirs !

Des années plus tard, cette affaire résonne de façon particulièrement étonnante. Elle illustre tous les enjeux du pouvoir et leurs corollaires délictueux : manœuvres d’intimidation, corruption, dissimulation… Plus qu’un épisode sportif, l’affaire VA-OM est un formidable plaidoyer pour la justice. Bernard Tapie a finalement écopé de huit mois fermes . Le dirigeant Bernès, les joueurs marseillais et valenciennois – Eydelie, Robert et Burrachaga – ont aussi été condamnés. Ceux qui se croyaient intouchables ont été punis. Mais au final, la morale est-elle sauve ? Le film de Guillaume Maury permet d’en douter…

Crédit photo © Jean Pimentel - France 2.

Commenter cet article