Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 02/01 23h01

Le chanteur populaire Michel Delpech est décédé ce samedi 2 janvier.

Le chanteur populaire Michel Delpech, auteur et interprète, est décédé ce samedi soir vers 21h30, a annoncé sa famille. Une nouvelle à laquelle on s'attendait tous, au vu de ce qui avait filtré l'an dernier (via Michel Drucker). Il se battait depuis plusieurs années contre le cancer.

Au printemps 2015, est paru le livre Vivre ! Ecrit par Michel Delpech. Editions Plon.

L'éditeur présentait ainsi l'ouvrage : "En février 2013, alors qu'il achevait la rédaction de son coming out religieux – ou il se dévoilait chrétien passionné de théologie – , Michel Delpech apprenait l'impensable : lui, le chanteur à la voix d'or, était atteint d'un cancer de la langue. Du jour au lendemain, sa vie en a été bouleversée. Il reprend aujourd'hui la plume pour raconter son chemin face à la maladie. Il lève le voile sur l'après. Car ce cancer l'a transformé. Lui qui, admet-il, n'avait jamais été « un joyeux drille » redécouvre la beauté de la vie. L'amour, les petits plaisirs, l'écoute de soi sont ses nouvelles armes. Un témoignage éblouissant de force et de franchise. "

« Il y a trois mois, j'ai guéri. J'avais très envie de retrouver la scène. Il y a deux mois, la douleur s'est réveillée. Je me suis tiré par l'oreille pour aller consulter. Je n'avais pas envie. Il y a un mois, je suis retourné à l'hôpital. En fait, je n'avais pas guéri. Ce n'est pas très original quand on a un cancer, mais bon, ce n'est pas une raison pour se flinguer ; il vaut même mieux éviter de le faire si on a envie de guérir. » précisait alors Michel Delpech.

Difficile de rester insensible en écoutant le texte de La fin du chemin :

Michel Delpech a connu un très gros succès populaire dans les années 60 et 70 avec des titres tels Chez Laurette, Wight is wight, Pour un flirt, Que Marianne était jolie, Les divorcés, Quand j'étais chanteur.

L'artiste aurait eu 70 ans le 26 janvier prochain.

Commenter cet article