Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 10/01 8h27

Soirée 100% Laurent Ruquier hier, samedi 9 janvier sur France 2. Après Les Grosses têtes, place à 23h10 au rendez-vous hebdomadaire On n'est pas couché.

L'animateur, accompagné du duo Léa Salamé et Yann Moix, recevait :

Lydia GUIROUS Porte-parole du parti Les Républicains Pour le livre « # Je suis Marianne » aux éditions Grasset.

Romain GROSJEAN Pilote automobile

Stéphane GUILLON Pour le spectacle « Certifié conforme » mise en scène Muriel Cousin

Marcela IACUB Pour le livre « M le Mari » aux éditions Michel Lafon

Daniel AUTEUIL & Pauline LEFEVRE Pour la pièce de théâtre « L’envers du décor » une comédie de Florian Zeller.

Vidéos ci-dessous.

Vidéos d'On n'est pas couché du samedi 9 janvier : Flop ten, Lydia Guirous, Guillon...

A propos du livre M le mari : « Je crois qu’on s’est mariés un 2 juillet. J’étais tout en noir et le costume du futur époux était trop large. J’avais l’allure d’une veuve et lui d’un singe déguisé en humain. « Mais il est où, l’heureux élu ? », nous demanda le maire qui avait pris le fiancé pour mon jeune frère ou pour mon secrétaire. Pour se rattraper, il a fait un discours si spirituel que tout le monde a éclaté de rire. Qu’avait-il dit au juste ? Impossible de m’en souvenir. »

Vidéos d'On n'est pas couché du samedi 9 janvier : Flop ten, Lydia Guirous, Guillon...

Concernant le livre Je suis Marianne :

« 11 janvier 2015, 4 millions de Français défilèrent pour Charlie. 13 novembre 2015, l’islam radical tue plus de 130 personnes et fait plusieurs centaines de blessés : des vies volées, des destins brisés. Leur crime : être libres. Renoncements, lâchetés et déni, la République a été frappée en plein cœur.

Que s’est-il donc passé, dans ce pays, pour que les coupables de janvier aient été perçus comme des victimes ? Pour que les défenseurs de la République soient montrés du doigt et sommés de se taire ? Pour que la laïcité soit abandonnée et le communautarisme triomphant ? Pour que le combat féministe oublie ses propres exigences ? Pour que l’école soit livrée à ceux qui la détruisent ? Pour que l’autorité et l’ordre, enfin, soient regardés comme des valeurs d’hier – et, à ce titre, démodées et méprisables ?

On dirait que Marianne, désormais, dérange tout le monde. Sera-t-elle, demain, lapidée ? »

Commenter cet article

charlie voltaire 11/01/2016 20:19

lea en lamé nous fatigue; son combat contre la laicité et pour la desintegrationde la republique française par l'inclusion fait d'elle un rantanplan de Tarik Ramadan

Maude 15/01/2016 22:38

En effet, Lea Salome est agaçante avec son ton moralisateur et son désir de diaboliser les tenants de laïcité comme étant la source de tous les maux. Bien sûr, ceux qui commettent des attentats sont les pauvres victimes, des parias d'une société qui les rejette...et blablabla...Ça suffit ce discours victimaire et condescendant...On n'y croit plus.

erevan22 10/01/2016 11:46

Encore une fois, Léa Salamé, pourtant brillante, s'est ridiculisée; en choisissant le dessin d'un kamikaze qui plaisante sur la menace que peut être pour lui et ses CON-génères, elle prouve que comme beaucoup, elle use et abuse de cette démagogie écœurante qui caractérise les bien-pensants de gauche. La déchéance de nationalité n'est pas tant envisagée pour dissuader les extrémistes que pour concourir à redonner un vrai sens à la nationalité française.

Maude 15/01/2016 22:45

"Elle use et abuse de cette démagogie écœurante qui caractérise les bien-pensants de gauche" J'aime votre lucidité et votre sens de la formule. Vous résumez en peu de mots la lâcheté et la mauvaise foi qui sévissent chez ces adeptes du relativisme culturel gogauche.