Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 23/01 7h28

Reportage ce samedi sur TF1 : 4 saisons à Saint Petersbourg.

Ce smaedi, après le journal de 13 heures sur TF1, " Reportages Découverte " vous emmène dans une des villes les plus chargées d'histoire : Saint-Pétersbourg, la cité des tsars.

Un an dans cette métropole fondée par Pierre 1er, en 1703, pour rivaliser avec Versailles.

Avec ses canaux, ses fastueux palais, ses musées aux collections uniques, ses opéras, ses restaurants gastronomiques, l'ambiance de la Venise du Nord est magique. Mais ce qui rend la cité nordique si particulière, ce sont ses deux grandes saisons...

De novembre à mars, la ville est plongée dans l'obscurité. Des journées de quelques heures, thermomètre en dessous de zéro, la Néva se fige. Puis, à partir de mai, la ville se métamorphose et le soleil ne se couche plus. C'est l'heure des nuits blanches. La deuxième métropole de Russie semble vouloir rattraper le temps volé par l'hiver et les Saint-Pétersbourgeois ne s'arrêtent plus. Activité économique à 200 à l'heure et festivités déchaînées partout !

Reportages Découverte a suivi trois passionnés. Ils nous offrent les clés de la ville-musée et de l'âme slave.

Joslyn Vermogen, jeune dirigeant lyonnais d'une entreprise de climatisation navigue entre deux mondes. D'un côté, Saint-Pétersbourg high-tech où il a ses chantiers. De l'autre, les quartiers populaires où il passe tout son temps. Mais pour s'installer définitivement, Jocelyn doit absolument décrocher des contrats à plusieurs millions d'euros.

Tatiana Miroshchikova, parfaite francophone de 35 ans a toutes les clés de la ville et fait découvrir un autre visage de Saint-Pétersbourg à ses clients. Elle ne peut jamais les décevoir. " Si on me demande l'impossible comme ouvrir les portes du musée de l'Ermitage ou survoler la ville en hélicoptère, il m'est impossible de dire non. Pourtant il m'arrive souvent d'avoir des demandes des plus surprenantes ! " Pour cette Franco-Russe, Paris et Saint Pétersbourg sont comme des soeurs jumelles, des villes lumières...

Emmanuel Leducq-Barôme, enfin, est à deux doigts de réaliser son rêve. Après plus de 20 ans dans la mégalopole, le chef d'orchestre a intégré tous les codes russes et a gagné ses galons sur la scène musicale. Mais s'il veut diriger les plus grands orchestres du pays, il doit impérativement obtenir la nationalité russe. " Gérard Depardieu a obtenu du Président Poutine, sa naturalisation en 2 jours... Pour moi, cela peut prendre 6 mois ou un an. Et rien ne dit que je l'obtienne. C'est un défi colossal mais je ne peux pas échouer car depuis 20 ans, ma vie est ici à Saint Pétersbourg"... S'il parvient à devenir Russe et s'il est choisi par la direction de la Grande Philarmonie, il serait alors le premier Français à diriger un grand orchestre en Russie !

Crédit photo © DR.

Commenter cet article