Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 16/01 6h36

Reportage ce samedi sur TF1 : 4 saisons sur le Mont Saint-Michel.

Un reportage d'Isabelle Cottenceau, diffusé après le journal de 13 heures ce samedi 16 janvier sur TF1.

Le Mont-Saint-Michel... un nom qui parle à tout le monde... et un monument qui cumule les superlatifs : deux millions et demi de touristes le visitent chaque année, il est classé avec sa baie au Patrimoine Mondial de l'UNESCO et il accueille aussi les plus grandes marées d'Europe. Tout le monde l'a vu, en vrai ou en photo, tout le monde croit le connaître...

Pourtant, beaucoup ignorent qu'à l'abri de ses murailles, en s'écartant des commerces de la grande rue du village, des endroits surprenants sont à découvrir. Ce sont ces secrets qu'ont fait partager ses habitants aux équipes de " Reportages Découverte ".

Au fil des saisons, de l'agitation estivale au calme hivernal, sans oublier les fameuses grandes marées de mars, les caméras ont eu accès aux lieux les plus secrets du Mont. Comment vivent les quelques habitants dans ce site sublime, mais également isolé du reste du monde où les choses les plus simples, comme faire les courses, peuvent vite devenir compliquées ? Et l'été, avec la foule, c'est un parcours du combattant pour se rendre sur son lieu de travail. Ils sont une petite vingtaine à résider sur le rocher à l'année, et se connaissent tous.

Parmi eux, les quatre Frères et les sept Soeurs de la communauté monastique. Ils habitent un des hauts lieux de la civilisation chrétienne médiévale, l'Abbaye du Mont-Saint-Michel. C'est le cas de Soeur Claire-Annaël. Avant d'être religieuse, elle était médecin à Paris. Ce qui lui plaît ici ? " L'élément naturel, les marées, les tempêtes... On ne peut pas décider de tout, et ça aide à être à sa juste place au milieu de cette nature. " Et pourtant, vivre sur le Mont, ça se mérite. Pour les courses, la communauté est obligée, une fois par semaine, de faire une dizaine de kilomètres. Et pour rapporter les commissions, il faut un monte-charge ! Compliqué aussi de faire des travaux. Soumise aux intempéries et aux passages du temps, l'abbaye ne cesse de s'abîmer. Sauf que pour débarrasser les gravats d'un chantier, pas de camion, seul recours : un hélicoptère ! Pas de quoi décourager le nouvel administrateur de l'abbaye, Xavier Bailly. Depuis qu'il a été nommé en juin 2014, son rêve c'est de faire découvrir des endroits insoupçonnés, comme les terrasses du choeur, un lieu prodigieux qui offre une vue sur la baie à 65 mètres de haut.

Au fil d'une année, chaque saison a ses rituels. Christelle et Michel Aubrée sont bergers. Ils sont à la tête d'un cheptel de 420 bêtes et élèvent les fameux agneaux de pré-salé. Pour eux, le printemps c'est le temps de la tonte des brebis. L'hiver, la naissance des petits. Et il faut parfois repérer les brebis en danger et les aider à mettre bas. Pour obtenir cette viande si recherchée, il faut que les bêtes se nourrissent d'herbe salée toute l'année. Sur un terrain plutôt hostile.

Dangereuse pour les animaux, la baie du Mont l'est aussi pour les hommes. Risque de noyade, enlisement dans les sables mouvants... L'adjudant-chef Gilles Barbier, pompier sur le Mont, et Virginie Morel, guide dans la baie en sont bien conscients et ne cessent d'alerter le promeneur parfois insouciant. " On pense que c'est plat, qu'il n'y a pas de souci. Or, quand la mer monte, les gens ne vont pas la voir. Elle va les entourer sans qu'ils s'en rendent compte et ils ne pourront plus revenir au Mont-Saint-Michel. Donc, c'est un site magnifique, qui ne donne pas l'impression d'être dangereux, mais qui l'est quand même ", explique Virginie.

Crédit photo © Julien Cauvin - TF1.

Commenter cet article