Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 16/01/2016 12H25

Salut les terriens, avec Attali, Pierre Servent, Victoire Maçon Dauxerre.

Ce samedi 16 janvier 2016 à 19h10, en clair sur Canal+, nouveau numéro du magazine Salut les terriens. Avec comme de coutume les billets de Tom Villa puis Stéphane Guillon.

Thierry Ardisson reçoit sur le plateau :

- Jacques Attali.

- l'humoriste et comédien Thomas Ngijol.

- la comédienne Michèle Bernier.

- Pierre Servent (pour un désintox 3ème Guerre Mondiale).

- l'ex mannequin Victoire Maçon Dauxerre. Dont on a pu entendre le témoignage dans Sept à Huit tout récemment.

Elle raconte son histoire dans un livre paru il y a quelques jours : "Jamais assez maigre. Journal d'un top model".

Les éditions Les Arènes présentent ainsi le bouquin : " À 17 ANS, EN PLEINES RÉVISIONS DU BAC, Victoire fait du shopping à Paris, quand elle est repérée par un chasseur de mannequins. Engagée par l’agence Elite, elle mesure 1,78 m et pèse 56 kg. Trop grosse ! Ou pas assez maigre. Elle va perdre 9 kg en ne mangeant que trois pommes par jour, afin de répondre aux exigences tyranniques des maisons de couture. EN SEPTEMBRE, ELLE ATTEINT LA TAILLE 32, sésame indispensable pour briller lors des castings, et participe avec succès à sa première fashion week à New York. Avec Milan et Paris, elle enchaîne vingt-deux défilés pour les plus grands créateurs : Céline, Alexander McQueen, Miu Miu, Vanessa Bruno... Elle entre dans le Top 20 des mannequins les plus demandés. MAIS DERRIÈRE LA SOIE ET LES PAILLETTES, Victoire découvre un système inhumain : des adolescentes que l’on prend pour des femmes sont traitées comme des objets. La sélection est impitoyable et la maigreur devient une obsession. Elle est emportée dans la spirale de l’anorexie. Sept mois après ses débuts fracassants, elle fait une tentative de suicide et passe des podiums à l’hôpital. "

Salut les terriens, avec Attali, Pierre Servent, Victoire Maçon Dauxerre.

Crédit photo © Maxime Bruno - C+

Commenter cet article