Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 16/02/2016 10H25

Animateur de Paris Première, Jérôme de Verdière signe une nouvelle pièce de théâtre.

Première représentation de la pièce de Jérôme de Verdière, "Les égoïstes anonymes", le 24 Mars 2016 à la Royale Factory de Versailles.

Animateur de la chaîne Paris Première (le succès La revue de presse), Jérôme de Verdière signe ici sa deuxième pièce de théâtre.

Toutes les facettes de l'égoïsme y seront moquées, disséquées, malmenées, mises en pièces ... par le rire, est-il annoncé.

Les égoïstes anonymes est une pièce à sketchs composée de neuf scènes où deux comédiens, Maeva Pasquali et Aurélien Tourte, interprètent pas moins de dix-huit rôles ! S’affrontent tour à tour : un psy insensible et sa patiente insensée, un couple adoptant un enfant… sur catalogue, un odieux radin sans coeur et sa gentille soeur sans le sou, un suicidaire récidiviste et son épouse frivole, deux libertins dont un jaloux, un homme doublement quitté et sa maitresse doublement fatiguée, un malade du cancer et une malade d’elle-même, une fonctionnaire épuisée et un drôle de demandeur d’emploi et enfin une femme étouffée par un amoureux fou.

Autant de situations qui déroulent le fil de l’égoïsme. Père de tous les défauts humains, il prend des formes diverses : il peut être cynique ou naïf, froid ou volcanique, plein de méchanceté ou plein de bonnes intentions, il est tout à la fois et partout. Protéiforme et universel, l’égoïsme est traité ici par le rire.

Jérôme de Verdière : "J’avais envie de faire une pièce à sketchs dans l’esprit des films à sketchs italiens des années 60-70. J’aime bien l’idée de prendre un thème et de l’illustrer par des petites histoires courtes. J’ai donc écrit des sketchs et quand j’en ai eu trois ou quatre, je me suis rendu compte qu’ils avaient un point commun : l’égoïsme des personnages. J’avais la thématique du spectacle. J’ai alors écrit une quinzaine de sketchs. Une fois ce travail terminé, je n’en ai gardé que neuf – il ne fallait pas de redondance dans les types d’égoïsmes –, les plus efficaces. Puis, je les ai organisés de manière à ce qu’ils forment un tout cohérent. Il y a dans ce spectacle un début, un milieu et une fin."

Commenter cet article