Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 21/02 7h14

Capital ce dimanche : Lidl, Dacia, Kiko, le low cost fait sa révolution.

Peut-on proposer de la qualité à bas prix ? Transport, habillement, équipement de la maison, tous les secteurs ont désormais leurs enseignes low cost. Mais depuis peu, une nouvelle tendance s’installe, celle du « smart cost ». Finis les points de vente sommaires et le choix restreint en rayon, place aux produits tendance et désirables. Une révolution qui pousse tous les acteurs à se réinventer.

A découvrir ce soir, dès 20h55 sur M6, dans CAPITAL. Magazine présenté par François-Xavier Ménage.

Lidl réinvente le hard discount. Depuis son implantation en France il y a près de 30 ans, Lidl s’est imposé comme le leader sur le marché du hard discount avec ses 1500 magasins. Mais face à la guerre des prix que se livrent les grandes enseignes de la distribution, la marque allemande doit revoir sa stratégie. Des magasins relookés de fond en comble, des boulangeries, des fleurs, des produits régionaux et même du bio. L’objectif : attirer un nouveau type de clientèle en proposant une offre plus qualitative. Et pour le faire savoir, le budget communication a été multiplié par 3. La marque s’est même offert les services d’une ambassadrice de charme, Malika Ménard, ex-Miss France. Un changement de cap qui un coût : plus de 450 millions d’euros. Avec de tels investissements, Lidl est-il toujours capable de proposer les produits les moins chers du marché ? Comment l’enseigne peut-elle tenir sa promesse ?

Dacia, l’outsider qui écrase tout. Il y a un peu plus de 12 ans, Renault lançait la Logan, une voiture à 7500 euros destinée initialement aux pays émergeants. Un pari osé, auquel personne ou presque ne croyait mais qui a pourtant remporté un vif succès en France. Depuis, sous la marque Dacia, le groupe a créé 6 modèles low cost qui ont inondé le marché. L’une de ses plus grosses ventes, le Duster, un SUV à 12 000 euros, aujourd’hui le véhicule le plus vendu de sa catégorie grâce à un tarif défiant toute concurrence. Le secret du groupe pour faire baisser les prix ? Produire autrement. Alors qu’une voiture classique compte jusqu’à 10 000 pièces, 6 000 suffisent à fabriquer le Duster. Pour réduire les coûts, les pièces sont également mutualisées avec les autres modèlesde la gamme. Leur nouveau pari, la Kwid, une citadine commercialisée en Inde à 3500 euros seulement.

Beauté à prix cassés. Ils s’appellent Kiko, Elf ou encore PB Cosmetics, ce sont les derniers nés sur le marché du maquillage. Des petits nouveaux qui révolutionnent le secteur… En quelques années, ils ont conquis les jeunes et les moins jeunes grâce à un argument de poids : leurs prix, jusqu’à 10 fois moins cher que les grandes marques. 3 euros pour un rouge à lèvre, 5 euros pour un fond de teint ou encore 1 euro pour un vernis… Des prix cassés et des collections renouvelées en permanence pour coller au plus près des tendances. Des techniques empruntées aux géants de la mode comme Zara. De quoi faire trembler les leaders du marché.

Crédit photo © Pierre Olivier - M6.

Commenter cet article

brousse 23/02/2016 21:41

nous sommes clients de LDL depuis leur installation des premiers magasins sur MONTAUBAN ,et sommes satisfaits des produits alimentaires ou autres ,produits alimentaires majoritairement français a bon prix ,alors que les hypers a tarif egal n on t pas la meme qualitee, leur base ta

nanou 25/02/2016 22:21

les appareils électroménagers chez ldl sont très fiables et de plus garantis 3 ans contre 1 an dans les autres magasins