Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 05/02/2016

Débat dans Ce soir ou jamais : la Gauche est-elle encore au pouvoir ?

Sur France 2 ce vendredi 5 février 2016, à un horaire on ne peut plus tardif (23h30), Ce soir ou jamais !

Magazine hebdomadaire présenté par Frédéric Taddeï. Réalisé par : Nicolas Ferraro

Thème du numéro​ « Emploi, sécurité, laïcité : la Gauche est-elle encore au pouvoir ? » ​

Pour en débattre, Frédéric Taddéï reçoit notamment :

Marc Crépon, philosophe, auteur de « La Gauche, c’est quand ? ».

Eric Fassin, sociologue, auteur de « Gauche : l’avenir d’une désillusion ».

Jacques Sapir, économiste, auteur « Souveraineté, Démocratie, Laïcité ».

Océane Rose Marie, humoriste.

Jean-Marc Daniel, économiste, auteur de « Valls, Macron : le socialisme de l’excellence à la française ».

Marion Fontaine, historienne, auteur de « Fin d’un monde ouvrier – Lievin 1974 ».

Crédit photo © JP Baltel - FTV.

Commenter cet article

Yves 06/02/2016 00:39

Jean Marc Daniel doit se demander ce qu'il fait là. Avec son discours hyper réaliste sur l'état de l'économie de la France il es à mille lieux de tous ces idéologues de plateau qui d'ailleurs ne le contredisent jamais. On dirait qu'il leur parle dans une autre langue. C'est comique les silences qu'il y a après ses interventions! il doit lui tarder de retourner sur le plateau de bfm business!

favier 06/02/2016 00:33

C'est insupportable vous devriez éviter d'inviter des politiques c'est chaque fois pareil. Monopolisation de la parole et de la langue de bois .Evidemment que les critiques vont converger vers lui, vous le savez avant l'émission. Quel con ce député socialiste Doucet je connaissais pas mais ce type est une injure à l'intelligence . Grande gueule genre mec en campagne permanente.

Nardo 06/02/2016 00:01

La « gauche » au pouvoir ? Oui !
Ce groupe de dirigeants qui grimés qui ont trahi la gauche ont sut prendre le pouvoir de représentation. Ils ne sont pas inspirés par les idéaux de gauche, ils ont passé un deal avec les fondés du pouvoir financier qui commandent les politiciens. C’est la corruption de « haute couture ». Politiquement correcte et qui a accepté de « gérer » le pouvoir de la République pour faire moins visibles les manipulations pour mettre à terre le combat pour faire plus juste notre démocratie.
Cette caste-là (qui n’est pas la gauche) est au pouvoir parce qu’elle a consenti à être soumise au pouvoir de la finance.
Comment comprendre, si non, qu’Hollande nomme comme chef de gouvernement l’homme qui à collaboré activement avec Sarkozy pour mettre à la poubelle la volonté des français exprimée lors du REFEREDUM de 2005. Valls a objectivement apporté sa contribution avec ce déni de démocratie.
Valls n’a pas trouvé « pertinent » de faire respecter la volonté des français.
Hollande a fait mine de esquiver : il dit à Versailles (en 2008) qu’il s’abstient, comme s’il pouvait ignorer que ainsi il donnait à Sarkozy la marge mathématique pour ce déni de démocratie.
L’Histoire va les sanctionner durement.