Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 17/02/2016

Ce soir, enquête dans Pièces à conviction : Le naufrage d'Areva, une affaire d'Etat.

Les Français ne le savent pas encore, mais ils s’apprêtent à rembourser la plus grosse dette jamais payée par les contribuables depuis l’effondrement du Crédit Lyonnais : 5 milliards pour combler les pertes d’Areva, et ce n’est qu’un début…

Une catastrophe financière mais aussi industrielle : 6000 postes vont disparaître.

L’emblématique patronne d'Areva, Anne Lauvergeon, a voulu faire du groupe le champion mondial du nucléaire, une ambition qui l'aura finalement menée à sa perte. Pourquoi ce naufrage ? C'est d'abord à cause d'une incroyable succession de bévues et de choix hasardeux pourtant pris sous le contrôle de l’état, qui a laissé faire.

Tout a commencé en Finlande avec le chantier de l’EPR, une centrale nucléaire nouvelle génération. Un chantier qui aurait du être livré il y a 9 ans et qui n'est toujours pas terminé. L'affaire est un gouffre financier. Mais le coup de grâce, c'est l’ahurissante acquisition, pour 1,8 milliard d’euros, de la société Uramin aux gisements inexploitables. La justice enquête sur des malversations et des détournements de fonds liés à cette affaire, et s’intéresse aussi aux activités du mari d’Anne Lauvergeon.

Pour « Pièces à conviction », Pascal Henry a enquêté à Tchernobyl, en Namibie, en Finlande, et en Afrique du Sud et révèle qui sont les responsables de ce séisme industriel.

Une enquête de 52 minutes réalisé par Pascal Henry, à ne pas louper ce mercredi 17 février à 23h15 sur France 3. Présenté par Patricia Loison.

Commenter cet article

jjcc 02/02/2016 19:04

en attendant, elle est retombée sur ses pattes et ne souffrira pas du chômage, les loups mêmes incompétents ne se mangent pas entre eux.