Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 17/02/2016 10H55

Part d'audience record pour Le divan de Fogiel avec Françoise Hardy (Extraits).

Hier, mardi 16 février à 23h15 sur France 3,  numéro inédit du Divan. Recrod en part d'audience avec 10% de pda. 840.000 téléspectateurs.

70 minutes, d'intimité, de connaissance, d'introspection.pour mieux découvrir à travers des interviews atypiques, la personne qui se cache derrière l'icône médiatique. La chanteuse Frnaçoise Hardy est invitée ce soir.

"Ll’interprète de l’inoubliable « Tous les garçons et les filles » est née le 17 janvier 1944 à Paris. Cette adolescente timide, qui écrit et compose des mélodies mélancoliques, devient à 17 ans une icône de la génération yé-yé. Compagne du photographe Jean-Marie Périer, Françoise Hardy est l’ambassadrice de la mode française, égérie de Paco Rabanne et Courrèges. Elle connait un succès international en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni mais en 1968 elle décide d’arrêter la scène. Celle que Mick Jagger présentait comme « son idéal féminin » forme désormais un couple médiatique et mythique avec Jacques Dutronc. Leur fils Thomas nait le 16 juin 1973. Passionnée d’astrologie, elle en fait son second métier et co-écrit des ouvrages. Son autobiographie « Le Désespoir des singes et autres bagatelles » édité en 2008 est un succès de librairie. En mars 2015 elle publie « Avis non autorisés » dans lequel elle raconte notamment les affres de la maladie puisqu’elle se bat contre un cancer depuis 2003"

.Présenté par Marc-Olivier Fogiel. Produit par Et la suite… ! productions / Lag presse. Réalisation : Fabrice Michelin. Décor : Michele Sarfati.

Credit photo © Dominique JACOVIDES - BESTIMAGE

Commenter cet article

Kelders 16/02/2016 19:34

Françoise... Elle habite mon écran en toile de fond depuis longtemps, une icône ravissante (pour moi la plus belle fille au monde!) alors qu'elle avait 18 ans. Premier regard sur le sexe faible, premier flash perturbant et profond qui restera jusqu'à aujourd'hui. Une vie torturée (mais laquelle ne l'est pas...?), dans un jeu pervers de désamour/amour avec ce coquin de Jacques. Je connais toutes ses chansons, j'ai lu ses livres remarquables. Je lui ai écrit une lettre qui n'est jamais partie... Elle sera toujours dans mon coeur et y occupera à jamais une place privilégiée, mélange de nostalgie de l'enfance et d'idéalisation de la femme parfaite inaccessible. Je sais qu'elle détesterait ces lignes... Au revoir et merci chère Françoise.