Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 22/02 12h54

Les 4 invités de Folie passagère mercredi 24 février.

Mercredi 24 février à 22h40 sur France 2, nouveua numéro de Folie Passagère. Un magazine proposé et présenté par Frédéric Lopez.

Les invités :

MICHELE BERNIER et LAMBERT WILSON ont un point commun, celui d’avoir grandi à l’ombre d’un chêne, leur père. Des monstres sacrés du monde de l’édition et du théâtre, deux figures charismatiques, à la fois atout et obstacle pour ces deux enfants qui rêvaient d’être comédiens.

MICHELE BERNIER était l’enfant chérie du sulfureux Professeur Choron. Un père parfois « encombrant » à l’adolescence mais dont la bienveillance et le soutien sans faille l’ont aidée à traverser les moments de doute. Aujourd’hui, son optimisme généreux en fait l’une des comédiennes préférées des Français.

LAMBERT WILSON lui, a mené sa carrière contre l’avis paternel. D’André Téchiné à Alain Chabat, de l’Abbé Pierre à Matrix, l’acteur a prouvé à ce père implacable et au public qu’il pouvait tout jouer avec brio. Pourtant malgré cette filmographie incontestable, certains fantômes du passé reviennent parfois le hanter.

Notre corps abrite deux cerveaux, le 2 ème se situe dans notre ventre, c’est la découverte faite par des scientifiques il y a quelques années. Parmi eux, MICHEL NEUNLIST. Il est spécialisé dans la neuro-hépato gastroentérologie. Depuis 30 ans, ce directeur de recherche à l’INSERM consacre ses travaux aux 200 millions de neurones qui circulent dans notre intestin, des neurones responsables de certaines de nos humeurs. Rendez-vous pour un curieux voyage au cœur de nos entrailles.

Faire du sport un chemin vers l’emploi pour des jeunes en difficulté, c’est la mission que s’est fixé JEAN PHILIPPE ACENSI avec son Agence Pour l’Education par le Sport. Ses candidats ? Il les recrute dans les clubs de sport des quartiers difficiles où le chômage frôle les 50% de la population : un vivier de jeunes, souvent en échec scolaire mais motivés et qui ont soif de réussite. Les employeurs ? Des entreprises qui acceptent de revoir leurs critères d’embauche et qui choisissent de s’investir dans une démarche solidaire. La première promotion comptait 20 candidats. Ils ont tous signé un CDI. La machine est lancée. ​

Crédit photo © Gilles Gustine - France 2.

Commenter cet article