Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 09/02 9h02

Match des séries lundi soir : Le secret d'Elise devance Trapped.

Deux séries inédites en clair s'affrontaient hier, lundi 8 février 2016. Un duel qui se poursuivra durant deux semaines. La production française Le secret d'Elise sur TF1 et, moins grand public, la fiction islandaise Trapped sur France 2.

A noter que la série de TF1 est au format 6 x 52 minutes tandis que les épisodes de Trapped durent 90 minutes.

Audiences :

7 millions de téléspectateurs en moyenne pour le premier épisode du Secret d'Elise. 6.7 millions pour le 2ème épisode. Belle stabilité entre les 2 parties.

5 millions de personnes devant l'épisode 1 de Trapped (21h/22h30 environ)

Le secret d'Elise :Un jeune couple d'aujourd'hui vient de s'installer dans une belle maison du sud de la France... hantée par le fantôme d'une petite fille, morte en 1969 dans d'étranges circonstances. En 1986, une autre famille habite cette même maison, et est confrontée à l'inquiétante amitié entre leur fille et le fantôme. Que s'est-il vraiment passé en 1969, comment Elise a-t-elle pu se noyer ? Sa mère ne se contente pas de la thèse accidentelle...Trois familles, trois époques, un mystère : " Le Secret d'Elise " est une série à la narration originale, sur la famille et le couple.

Trapped : Un petit port de pêche au nord de l’Islande… Une jeune adolescente, Dagný, meurt dans l’incendie d’une usine désaffectée où elle était entrée avec son petit ami, Hjörtur Stefánsson, qui survit aux flammes. Sept ans plus tard, un tronc humain est retrouvé dans les filets d’un chalutier rentrant au port en même temps qu’un ferry danois. Le navire, l’équipage et les passagers sont retenus à quai par le chef de la police, Andri Oláfsson, qui suppose que la victime se trouvait sur le ferry et mène l’enquête préliminaire en compagnie de ses adjoints, Hinrika et Ásgeir, en attendant que les hommes de la brigade criminelle de Reykjavík gagnent le nord de l’île en avion.

Crédit photo © Quad Télévision / TF1 / Etienne Chognard.

Commenter cet article