Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 28/02

Numéro inédit de Faites entrer l'accusé ce dimanche : Farid Tir, le solitaire.

Un document de Richard Vargas proposé à 22h40 ce dimanche 28 février sur France 2. Un numéro inédit de Faites entrer l'accusé, présenté par Frédérique Lantieri.

Farid Tir : la presse l’a surnommé le « Mesrine du Nord ». Les policiers l’appelaient « Le Solitaire ». L’homme braquait des agences bancaires du Nord-Pas-de-Calais. Toujours à bord de grosses cylindrées. Des Audi, de préférence… La PJ a mis des mois à mettre un nom sur celui qui les narguait, tête nue, face aux caméras de vidéo surveillance. Et plus de sept ans à l’attraper, ou le rattraper…

C’est en mars 2001 que la saga Farid Tir commence. Lourdement armé, le visage découvert et le plus souvent seul, l’homme braque au moins huit banques. Ses otages décrivent un homme poli. Son mode opératoire est bien rôdé. Le jeu du chat et de la souris commence entre un voyou qui se sait traqué et « passe le bonjour au commissaire ! », et un policier qui ne se déplace plus sans la photo du braqueur.

La chance semble ainsi lui sourire longtemps. Mais le 26 décembre 2002, des policiers lui tombent dessus, au hasard d’une patrouille de nuit ! Incarcéré à la prison de Loos, Farid Tir n’a pourtant pas dit son dernier mot. « Le Solitaire » profite d’une hospitalisation pour se faire la belle. L’homme prend la fuite au nez et à la barbe des infirmières et de son escorte, les fesses à l’air sous sa blouse d’hôpital !

Et pendant trois ans, il enchaîne les braquages, jouant à nouveau avec les nerfs des policiers qui le voient passer au niveau supérieur, lorsqu’il enlève un responsable d’agence bancaire chez lui ! En cavale, « Le Solitaire » qui n’a encore jamais fait usage de son arme, prend de plus en plus de risques et devient moins prudent.

L’étau se resserre et en juillet 2008, Farid Tir est de retour sous les verrous ! Une deuxième saga commence alors pour Farid Tir. Une saga judiciaire qui le conduit d’un tribunal à l’autre. Six procès sous haute-surveillance avec, à chaque fois, des peines de 10 à 15 ans de prison : Farid Tir est devenu l’un des hommes les plus lourdement condamnés de France !

Crédit photo © Gérard Bedeau - France 2.

Commenter cet article