Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 15/03/2016 11H50

Passeport pour le crime à la Nouvelle-Orléans, avec Christophe Hondelatte ce soir.

Inédit, ce mardi 15 mars à 22h25 sur la chaîne 13ème Rue : « PASSEPORT POUR LE CRIME : NOUVELLE-ORLEANS » .

Un 90 minutes produit par CAPA. Réalisé par Jean-Marie Barrère et Gianni Collot. Avec le journaliste Christophe Hondelatte

Deux traumatismes majeurs ont marqué au fer rouge l’histoire de la Nouvelle Orléans : la ségrégation et l’ouragan Katrina. Ces deux cicatrices indélébiles reviennent en permanence dans ce nouveau Passeport pour le Crime.

Après une légère accalmie au lendemain de Katrina, les homicides sont repartis à la hausse, et la ville est redevenue la plus violente du pays. Pourtant, la justice est sans pitié : en Louisiane, un voleur de voiture qui récidive une seule fois peut être condamné à une peine de vingt-quatre ans ferme. Conséquence de cette folie carcérale : dans l’Etat de Louisiane, plus d’un 1 adulte sur 100 est derrière les barreaux. C’est le double de la moyenne nationale et le record mondial du taux d’incarcération… devant l’Iran ou la Chine !

Christophe Hondelatte a eu l’autorisation exceptionnelle d’entrer dans les deux prisons de la ville. L’ancienne était bondée et insalubre. Elle a fermée ses portes à l ‘été 2015, remplacée par un nouveau complexe ultramoderne. Ici, 800 caméras espionnent les moindres recoins de l’établissement, les surveillants n’ont plus de clef, toutes les serrures sont électroniques. Dans les parloirs virtuels, les visiteurs et les détenus ne se touchent pas. L’échange se fait par caméras interposées… Des conditions extrêmement dures qui font regretter aux détenus les murs suintants du vieux bâtiment.

Les candidats à la broyeuse carcérale… c'est dans les quartiers comme celui de St Roch qu'on les trouve. Le taux d’homicides est ici deux fois supérieur au reste de la ville. Dans ce quartier noir, Christophe Hondelatte s’aventure en compagnie des Peace Keapers, des militants de la cause noire, qui critiquent ouvertement la police, la justice et la classe politique –blanches- qui dirigent la ville. Une autre tragédie confirme les pulsions racistes de la police de Nouvelle Orléans. Au lendemain de l’ouragan, Henry Glover charge dans une voiture les quelques objets que Katrina n’a pas emporté. Il tombe sous les balles d’un sniper de la police municipale. Pour Passeport pour le Crime, le beau-frère de la victime et son avocate reviennent sur les lieux du drame. Leur témoignage est accablant : le policier blanc a froidement assassiné sa cible pour une seule raison : Glover avait la peau noire.

Prisons, faits divers, crimes racistes, jazz et bayou. La Nouvelle Orléans offre à Christophe Hondelatte un cocktail explosif pour un voyage en eaux troubles.

Commenter cet article