Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 27/02 6h51

Reportage sur les jeux d'antan ce samedi après-midi sur TF1.

Bourle, soka tira, billard hollandais ou encore berlocca... des noms poétiques derrière lesquels se cachent des disciplines trop souvent méconnues. Partout en France, des passionnés font vivre ces jeux régionaux ancestraux. A chaque région, sa tradition !

Diffusé ce samedi après-midi sur TF1, un reportage part à la rencontre de ces Français qui prouvent que les jeux d'antan ne sont pas vieux jeu pour autant...

Dans la petite ville d'Espelette, Dominique, 35 ans, fait du tir à la corde, une discipline qui existe depuis la nuit des temps. En basque, cela s'appelle le "soka tira". Traditionnellement, cette épreuve de force se pratiquait après les travaux des champs. "Mon père en faisait, j'ai toujours connu ce sport. Pour moi, cela a été une évidence, raconte ce charpentier, Pourtant au début on a mal partout, on met du temps à apprécier, il faut être un peu maso !". En effet, malgré son apparente simplicité, le soka tira demande beaucoup d'investissement à ceux qui le pratiquent : trois entraînements par semaine, un régime alimentaire strict et du matériel spécifique...

D'autres aiment tellement les jeux traditionnels qu'ils en ont fait leur métier. Dans le Pas-de-Calais, Alexandre est l'un des derniers fabricants de jeux d'estaminet. Dans son atelier, l'artisan réalise à la main billards hollandais, tables à glisser, tables à élastiques et autres modèles très appréciés des enfants. "Les gens sont à la recherche de jeux neufs mais avec l'aspect ancien. Ces jeux en bois faits à la main, ce sont des objets qui durent, que les gens transmettront à leurs enfants et même à leurs petits-enfants" raconte Alexandre. Il va s'atteler à une commande unique : réaliser une copie d'un jeu du XIXème siècle pour l'un de ses clients. Un challenge pour cet artisan perfectionniste.

Les jeux anciens, c'est bien souvent une histoire de famille. A Tourcoing, Laëtitia et Ludovic se sont rencontrés lors d'une compétition de bourles. Ce jeu typique du Nord n'est pratiqué que par quelques milliers de licenciés dans la région. Très proche de la pétanque, il se joue sur une piste de vingt-cinq mètres avec des disques de bois de deux kilos : les fameuses bourles. Chez Laëtitia et Ludovic, on y joue de génération en génération, et leur fils de quatre ans, Loan ne déroge pas à la règle. Une fierté pour sa maman : "Ce sont des moments qu'on partage en famille. Notre fils adore aller à la bourloire. C'est important pour nous de lui transmettre notre passion, c'est une façon de perpétuer la tradition".

Crédit photo © DR

Commenter cet article